Style de vie
*This article is sponsored by Promutuel Assurance

Saviez-vous que les distractions au volant sont les principales causes d’accidents sur la route? Et le téléphone cellulaire n’est pas le seul coupable, contrairement à ce qu’on pourrait penser! Toutes sortes d’actions peuvent réduire momentanément notre attention au volant. Seriez-vous prêt à parier que ça ne vous arrive jamais? Voyons voir!

Tous les conducteurs ont déjà au moins une fois manqué de concentration au volant. Pourtant, seulement 9 % des Québécois admettent avoir été distraits au volant, selon la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ). Si on fait le calcul inverse, 91 % des conducteurs seraient donc toujours attentifs? C’est peu probable!

Les différentes distractions

Il ne suffit pas de garder les yeux sur la route pour être véritablement attentif à notre conduite. En effet, la SAAQ identifie 4 types de distractions : visuelle, manuelle, cognitive et auditive. Et elles peuvent se cumuler! Par exemple, lorsqu’on envoie un texto en conduisant, non seulement nos mains ne sont pas sur le volant (distraction manuelle), mais nos yeux ne regardent pas la route (visuelle) et notre cerveau n’est pas concentré sur la tâche de conduire (cognitive). C’est pourquoi c’est un geste dangereux et interdit!

Voici d’autres gestes anodins en apparence qui vous distraient momentanément et qui pourraient également être interdits par la loi : 

  • Choisir de la musique, que ce soit sur votre cellulaire ou votre radio satellite;
  • Manger ou boire, surtout si vous devez lâcher le volant pour ouvrir un emballage;
  • Fouiller dans le coffre à gants ou sur le siège du passager pour trouver quelque chose, comme vos lunettes de soleil ou des mouchoirs;
  • Tenter de régler une dispute entre enfants qui sont sur le siège arrière;
  • Se maquiller, même si l’auto est immobilisée dans la circulation;
  • Prendre votre téléphone pour le brancher;
  • Chercher des indications sur le GPS ou entrer une destination.

Vous reconnaissez-vous dans l’un d’eux? C’est normal : n’importe quel conducteur a déjà été inattentif! L’important est d’être conscient des risques importants qu’ils peuvent poser. La pire, c’est bien entendu le téléphone, et voici pourquoi.

Le cellulaire : grand coupable

Des études comparent l’utilisation du cellulaire et la conduite avec facultés affaiblies. Ce n’est pas rien! Se servir de son téléphone en conduisant est la distraction la plus courante. Plusieurs pensent qu’envoyer un bref texto dans le trafic ou consulter rapidement ses notifications n’est pas si dangereux, comme c’est court : pas moins de 47 % des Canadiens ont admis l’avoir fait, selon un sondage du CAA en 2020. Or, il ne faut que quelques secondes d’inattention pour causer un accident, parfois grave ou même mortel!

C’est pourquoi des règles sur le cellulaire au volant doivent être suivies à la lettre. En résumé, il est interdit d’utiliser le téléphone cellulaire au volant en tout temps.

Bien entendu, aucune de ces conditions ne permet l’envoi de messages textes! Même si la voiture est immobilisée dans le trafic ou à un feu rouge, ce geste reste formellement interdit. Vous devez stationner votre automobile pour texter.

Les conséquences d’un non-respect de ces règles sont assez sévères :

  • Amende pouvant aller jusqu’à 600 $;
  • Inscription de 5 points d’inaptitude au dossier;
  • Possibilité de perte d’un permis probatoire;
  • Suspension immédiate du permis, dans le cas d’une récidive.

Pourquoi des règles aussi strictes? Parce que l’utilisation du téléphone cellulaire pendant la conduite se révèle très dangereuse, chiffres à l’appui : les conducteurs qui se servent du cellulaire sont 8 fois plus à risque d’avoir un accident, et ceux qui parlent au téléphone en voiture sont 4 fois plus à risque d’accident. Des chiffres qui ont de quoi nous faire réfléchir!

Être distrait, un risque réel

Les dangers de la distraction sont loin d’être négligeables : 37 % des accidents mortels sont dus en partie à des distractions, et ces dernières ont eu un rôle à jouer dans 52 % des accidents avec blessures, selon la SAAQ. 

Pour vous donner une idée, on estime qu’un conducteur moyen doit porter attention à pas moins de 3 000 éléments pendant un trajet. Baisser les yeux pour regarder une notification ou chercher quelque chose dans le coffre à gants devient alors plutôt risqué! Vaut mieux garder les yeux sur la route autant que possible et prêter l’oreille (et toute notre attention) à ce qui nous entoure.

Comment rester attentif au volant

Il est possible de réduire les distractions en voiture en posant quelques gestes simples avant et pendant la conduite.

Avant de partir :

  • Mettez votre cellulaire en mode « conduite », ce qui bloquera les notifications entrantes. Ceux qui tentent de vous joindre recevront une réponse automatique disant que vous êtes au volant; 
  • Branchez votre téléphone si la batterie vous semble faible;
  • Entrez votre destination dans votre GPS et démarrez la navigation;
  • Si possible, préférez l’utilisation d’un GPS et non de votre téléphone pour les indications routières;
  • Assurez-vous d’avoir à votre portée ce qui pourrait vous être nécessaire, comme vos lunettes de soleil ou des mouchoirs;
  • Ajustez votre siège et vos miroirs et vérifiez la température du véhicule;
  • Lancez votre liste de musique tout de suite!

Sur la route :

  • Si vous avez un passager, demandez-lui d’agir comme copilote et de s’occuper du GPS, de trouver vos lunettes de soleil, d’ouvrir votre bouteille d’eau, de choisir la musique, etc.;
  • Plutôt que de tenter de régler une dispute d’enfants en regardant dans votre rétroviseur, arrêtez-vous dans un endroit sécuritaire;
  • Si possible, évitez de répondre à des appels. Votre vigilance diminue si vous avez l’esprit occupé à parler au téléphone, et ce, même si vous utilisez le mode mains libres (qui est le seul mode pour prendre des appels au volant autorisé par la loi);
  • Si vous vous sentez fatigué, arrêtez-vous, car il est plus facile d’être distrait lorsqu’on est fatigué.

La sécurité routière est l’affaire de tous, et plus les conducteurs feront attention à rester attentifs sur la route, plus celle-ci sera sécuritaire! De plus, les petits accrochages dus à de l’inattention font partie des réparations fréquentes sur l’auto qui, bien sûr, ont un impact direct sur le coût de votre assurance auto. Plus vous êtes prudent, plus vous économisez!

 

Source de l’image de couverture : Unsplash
-->
Un article de
Le Cahier's Avatar
Le Cahier

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Bon je l'avoue! J'ai commencé mes cadeaux de Noël