Faits Vécus Style de vie

L’Inde: pays surpeuplé, pays de contradiction et d’étonnement.

C’était un rêve que je caressais depuis longtemps. Je ne sais pas si c’est Gandhi, les hippies, le yoga ou simplement un désir d’être dépaysé à l’extrême, mais j’ai toujours été attirée par l’Inde.

Je devais le faire à tout prix et le faire pour moi.

C’est en janvier 2017, armée de mon sac à dos et de tout mon courage, que j’ai pris l’avion seule en direction de New Delhi. Je ne le savais pas encore, mais j’avais le plus grand rendez-vous avec moi-même.

inde new delhi voyage

Le plan, passer quelques jours à me noyer dans la foule de New Delhi pour ensuite rejoindre la capitale du Yoga : Rishikesh. J’avais trouvé une école à la suite de recherches effrénées sur internet. J’espérais que cette école existe vraiment et qu’elle serait à la hauteur de mes attentes.

J’allais passer à Rishikesh un peu plus d’un mois. J’allais y suivre une formation pour devenir professeur de Yoga. J’avais déjà suivi une formation au Québec et j’enseignais depuis quelque temps, mais au fond de moi, je trouvais les enseignements reçus insuffisants, je devais me rendre à la source…

inde new delhi voyageSouvenirs de New Delhi

Mon séjour à New Delhi a été une expérience très déroutante. La beauté donne rendez-vous au chaos, les déchets décorent les rues, l’odeur de misère, je ne me suis jamais sentie si petite, si impuissante. Il y avait quelque chose d’extrêmement beau et d’extrêmement triste. Je garde des images vives de cette ville.

Rishikesh

Rishikesh inde

Un grand pont traversait le Gange pour se rendre à Rishikesh. La beauté de cet endroit m’a frappée. J’allais y passer un peu plus d’un mois. Vivre sa vie, son pouls, ses habitudes et vivre sa beauté.

Beaucoup plus calme et sereine, Rishikesh est située au nord de l’Inde, au pied l’Himalaya. C’est la capitale du yoga, de nombreux Ashrams ou école de Yoga enseignent aux Occidentaux les secrets de cette discipline. À l’abord du Gange, Rishikesh inspire et réunit une belle communauté de gens à la soif de mieux être.

Rishikesh inde gangeLes beautés du Gange

J’ai découvert mon école, l’endroit où j’allais passer le plus clair de mon temps. L’horaire était exigeant et la discipline était au rendez-vous, mais pas pour le premier soir. Non, c’était une cérémonie de bienvenue pour se rencontrer, se fixer des objectifs et prendre connaissance de notre environnement.

Imaginez, un groupe d’une vingtaine de personnes de partout dans le monde qui se rencontrent en Inde pour vivre un rêve, une passion, un changement… C’est juste magique.

groupe formation yoga inde

Une fois la formation commencée, les moments de répit allaient se faire rares puisque l’horaire était très condensé. C’est un défi quotidien, un combat entre ton corps et ton esprit, c’est un défi pour ton être tout entier à tous les jours pour plus d’un mois.

Les journées commençaient à 6 h et se terminaient autour de 21 h, 6 jours semaine. Les professeurs étaient tous des Indiens qui étaient spécialisés dans leur matière. Chaque professeur avait un sujet de prédilection qu’ils avaient étudié durant des années. Que ce soient les asanas (postures), les pranayamas (respirations), l’anatomie et la physionomie, la philosophie, la thérapie par le yoga, la méditation et plus, nous avions droit aux meilleurs.

Nous devenions une petite famille. De jour en jour, nos liens se tissaient à une vitesse impressionnante. Nous partagions une expérience incroyable et surtout nous apprenions à nous connaître. Chaque minute qui passait nous rapprochait d’une meilleure version de nous-mêmes, une version changée, une version qui se construisait au fur et à mesure que la formation avançait.

groupe formation yoga inde

Des rires, des pleurs, des angoisses, des bonheurs se sont partagés avec ces personnes, qui hier, étaient encore que des inconnus.

Les apprentissages pénétraient notre cerveau de manière violente. Nous voulions tout garder et tout intégrer. Nous voulions que cette formation ne finisse pas. Malgré les douleurs, les moments de détresse, les fortes émotions, les journées qui n’en finissent pas, nous étions emplis d’une gratitude sans nom.

Le dimanche, c’était congé. L’école organisait des sorties, j’ai eu la chance de voir un lever de soleil qui chevauchait les frontières de l’Inde, du Tibet et de la Chine.

lever du soleil Rishikesh inde Ce fameux lever de soleil

J’ai aussi pu visiter le fameux Ashram de Maharishi Mahesh Yogi ou connu comme « l’Ashram des Beatles ». Les Beatles y ont séjourné pour apprendre la méditation transcendantale et ils y ont écrit de nombreuses chansons du fameux « White Album ». Étant une grande admiratrice des Beatles, cette visite m’a fascinée.

« L’Ashram des Beatles » inde« L’Ashram des Beatles »

À la fin de cette formation, on a eu droit à une belle cérémonie de remise des diplômes. Des semaines à étudier, à faire forcer nos corps, à guérir de vieilles blessures, à apprendre une merveilleuse discipline qui allait changer nos vies, nous méritions que du beau. Le plus beau.

cérémonie graduation cours yoga inde

J’ai mis un beau sari, habit traditionnel indien, pour l’occasion. Je me sentais belle et j’étais fière de moi. Fière du chemin que j’avais et fière d’avoir changé ma vie à jamais.

Rishikesh inde gange baignadePour boucler la boucle, une petite baignade dans le Gange était de mise.

Le départ a été déchirant, mais c’étaient des larmes de bonheur qui coulaient sur nos joues. Merci la vie pour ces belles rencontres.

Un matin, j’ai décidé de me magasiner une école de Yoga en Inde. Ce matin-là, j’ai planifié le vol qui allait m’amener si loin, mais plus près que jamais de la personne que je voulais être.

Faites-le, le coup de tête de votre vie. Réalisez vos rêves aussi fous soient-ils, même si c’est d’aller apprendre le Yoga en Inde. Il n’y a pas une seconde où j’ai regretté de l’avoir fait, même quand je me suis écroulée sur mon tapis parce que mon corps était endolori de toutes ces heures de Yoga.

Vivez l’impossible, vivez vos rêves.

inde oeil graffiti

-->
Un article de
Cyndi Martin's Avatar
Cyndi Martin

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

En cette semaine de la santé mentale, ne parlons pas de maladie mentale