Cinéma

Je ne sais pas comment mieux introduire ces deux divertissements qu’en mettant la chanson d’Elias : Cloud. Cette chanson représente exactement les sentiments de tristesse et d’incompréhension que l’on ressent à un moment ou à un autre. Ces sentiments que nous font éprouver ces histoires touchantes, jouées par des acteurs de talent, qui ont des rôles à la hauteur de leur talent. Bref, voici les deux films parfaits pour apprendre le lâcher-prise.

Le goût de la vie ou Table pour trois

Ce film, intitulé en anglais No reservations, présente l’histoire de Khate (Catherine Zeta-Jones) une femme perfectionniste, contrôlante, talentueuse et chef du restaurant le 22 Blecker. Sa vie bascule le soir où sa sœur décède d’un accident de la route. Dès lors, Khate se retrouve en charge de sa nièce Zoé (Abigail Breslin ). Cela lui fait réaliser qu’elle n’a aucune connaissance sur elle, ni sur comment s’y prendre avec les enfants d’ailleurs.

Au même moment, elle perd aussi sa sous-chef de confiance Leah (jenny Wade), qui part en congé de maternité. Khate se trouve donc dans l’obligation d’avoir dans sa cuisine un inconnu : Nick (Aaron Eckhart). Il est son contraire dans presque tout; il est ouvert, frivole et il délègue. Son entrée dans la vie de Khate fera en sorte qu’elle devra apprendre à faire preuve de souplesse, d’ouverture et de vulnérabilité. Nick apporte une vision différente de la vie, autant dans la cuisine qu’en dehors de celle-ci. Des leçons de vie, une histoire d’amour, des rapprochements familiaux et des plats qui vous donneront envie de cuisiner sont au menu! Le tout est aussi accompagné d’une trame sonore, comprenant des chansons telles que Sway (version de Michael Bublé), qui nous donne envie d’écouter du jazz. 

Demain tout commence ou en anglais Two is a family  

La vie de Samuel (Omar Sy), qui tourne autour des femmes et des fêtes, sans réelles responsabilités, est soudainement déstabilisée lorsque Kristin (Clémence Poésy), une ancienne conquête d’un soir, lui apporte un bébé (Gloria) dont il serait supposément le père. Il perd alors le contrôle sur sa vie et fait tout pour retrouver Kristin. Il rencontre en chemin Bernie (Antoine Bertrand), un homosexuel travaillant dans le milieu du cinéma, qui lui propose le métier de cascadeur.

Samuel revient chez lui avec un bébé et un travail qui lui permet de retrouver un contrôle sur la tournure de sa vie. Mais Samuel devra faire preuve de lâcher-prise, car une annonce au sujet de sa fille, Gloria, et le retour totalement imprévu et inattendu de Kristin, qui devra aussi lâcher-prise et apprendre à écouter ce qui est vraiment bien pour autrui, viendra tout bouleverser. Du lâcher-prise, de l’écoute, de l’amour et beaucoup de plaisir sont au rendez-vous dans cet excellent film français. 

En bref, les deux films ci-haut ont deux choses en commun : la famille et la leçon de lâcher-prise. Celui-ci est si difficile à accepter et à appliquer, mais si important et si libérateur. En terminant, cette chanson qui joue dans Demain tout commence, inspire la joie. La joie, le troisième élément retrouvé dans ces deux films : People Get Up and Drive your funky soul de James Brown. 

Source de l’image de couverture : Unsplash
-->
Un article de
Coraly Guillemette's Avatar
Coraly Guillemette

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Ce que mes études en psychologie m'ont appris