Bébé & Cie Style de vie
*Cet article est commandité par Clinique ovo

Lorsque mon copain et moi avons décidé d’avoir un enfant, je savais bien que nous rencontrerions une certaine difficulté : je n’avais jamais eu mes règles depuis plusieurs années. Selon mes cours de sexualité du secondaire, ça ne prenait pas la tête à Papineau pour comprendre qu’il fallait bien que j’ovule si je voulais tomber enceinte et ovulation rime avec menstruations. J’ai alors entrepris rapidement des démarches auprès de mon médecin qui m’a référée à une gynécologue. L’attente pour la prise de rendez-vous avec des spécialistes est assez longue, alors il faut s’armer de patience. Par la suite, c’est un peu de l’essai-erreur: on tente de provoquer ton ovulation par de la médication orale. Quelques mois passent, les doses changent et finalement, on te recommande de te rendre en centre de fertilité pour un suivi plus rigoureux, ce qui a été mon cas. J’aurais également pu me rendre directement sans référence, mais je ne connaissais pas de cliniques de confiance, et encore moins le fait que les consultations étaient couvertes par la RAMQ. On ne se le cachera pas, avec tous les tests, on se sent un peu comme un rat de laboratoire, mais c’est la vie. Avec mon réseau social, j’ai été référée à un médecin incroyable de la clinique ovo qui a ciblé assez rapidement mon problème et qui a su m’aligner sur la bonne piste.

*** À lire également: Tout sur la préservation des ovules via vitrification***

Les tests

Je tiens à préciser ici que bien que tous les tests (prises de sang chez le partenaire féminin et masculin, le test PAP et plusieurs autres tests) aient été faits tout récemment chez ton médecin de famille ou la gynécologue que tu viens de consulter, il se peut que certains soient à refaire, selon leur validité et l’accès aux résultats. Par exemple, un PAP test a une validité de trois ans, tandis que la plupart des autres tests ont une validité d’un an. Les tests que tu n’auras pas déjà faits devront, évidemment, être complétés. Une fois le dossier est bien rempli, la machine se met sur l’embrayage et le tout déboule. Il y a ici plusieurs diagnostics possibles, donc je ne vous les nommerai pas tous, mais suite à plusieurs essais, les gens finissent fréquemment par utiliser la méthode de l’insémination. Cette technique est défrayée par le gouvernement et je recommande à toute personne qui le souhaite vraiment de faire plus que les trois essais recommandés, car à certaines reprises, c’est au 4e ou 5e essai que ça fonctionne. En toute transparence et en toute honnêteté, je vous confirme que ce ne sera pas une passe facile. J’ai vécu un échec lors de ma première insémination et de gros questionnements ont fait surface à savoir si je m’embarque pour un deuxième essai. C’est un processus long, plusieurs allers-retours à la clinique par semaine, donc nécessité d’avoir un patron compréhensif, beaucoup de temps perdu, d’effets secondaires possibles suite aux différents médicaments ainsi que les hormones toutes chamboulées. Si malgré tous les efforts, rien ne fonctionne, il y a toujours la fécondation in vitro. Par contre, des frais assez élevés sont engendrés avec cette technique. Je ne me suis pas rendue à cette étape, car la deuxième insémination m’a donné la chance de donner la vie à de belles petites jumelles.

couple heureux homme femmeSource image: Shutterstock

Vous comprendrez que puisque l’on est souvent à la clinique de fertilité durant cette période, il est important d’en choisir une dans laquelle nous avons 100% confiance et qui nous met à l’aise. Il y a des cliniques plus agressives qui feront plusieurs tests et essais en même temps et des cliniques plus prudentes ou avant-gardistes. Bref, il est alors important d’appeler, de se renseigner (surtout sur des cas comparables!), d’interroger des gens qui ont eu recours aux services et d’utiliser son réseau de contacts ou les commentaires laissés par les patients pour éviter d’être déçu. La fertilité est un domaine très exigeant pour le couple et il faut se sentir soutenu et compris par son médecin, partager les valeurs de la clinique et surtout se respecter dans tout ce processus. Personnellement, j’ai eu un service exemplaire.

La clinique ovo

À cette clinique, j’ai eu recours au centre pour leur service de soutien téléphonique au patient 24 heures sur 24, mais plusieurs autres services sont offerts : des formations individuelles pour l’injection de médicament, des consultations avec un embryologiste, des consultations avec des psychologues spécialisés en fertilité (moyennant des frais supplémentaires) ou l’accès à un généticien afin de répondre à toutes questions de génétique en général.

clinique ovo tests fertilitéSource image: Clinique ovo

Bref, la fertilité n’est pas une étape facile pour le couple : du tout début de la prise en charge (lorsque la décision d’enclencher le processus parce qu’on se sent démuni ou non compétent pour procréer naturellement) jusqu’au jour de l’insémination où plusieurs stimuli stressants s’entremêlent dans notre tête avec toutes les hormones qu’on ingère. Soyez rassuré, une assistance personnelle et chaleureuse pour simplifier les démarches peut vous être d’une très grande aide alors posez vos questions et si la clinique ne reflète pas ce que vous cherchez, permettez-vous d’aller en visiter d’autres…

-->
Un article de
Geneviève Asselin-Demers's Avatar
Geneviève Asselin-Demers

Un mot pour décrire Geneviève : énergique. Toujours 1001 projets en tête, elle se lance toujours des nouveaux défis qu’elle complètera à coup sûr. Sportive...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

32 ans... femme, mais encore avec un coeur tout jeune