Faits Vécus Sport & Santé

La première fois que j’ai enfilé un habit de sport pour aller faire une course matinale, plusieurs questions me sont venues en tête dont: « pourquoi mes leggings sont-ils si serrés? Ma pauvre craque de fesses! » et « par où commencer? ». Le plus difficile lorsqu’on commence à jogger, c’est que nous sommes dans l’inconnu. C’est comme n’importe quoi de nouveau, on doit connaitre les bases, les assimiler pour ensuite s’amuser et s’améliorer.

Voici quelques conseils qui m’ont servie lorsque j’ai débuté ce sport au quotidien.

On doit le faire pour soi. Parce que tu as foi en tes capacités, que tu as envie de dépasser tes limites et que tu as besoin de sortir de ta zone de confort. Combien de fois au tout début ai-je été déçue parce que je ne voyais pas les résultats escomptés? Je suis certaine que plusieurs se reconnaissent. MAIS, ne te décourage pas. C’est probablement parce que tu t’es fixé un objectif un peu trop optimiste. Il faut se donner du temps.

Un bon objectif est SMART

Spécifique (précis);

Mesurable (dans la qualité);

Atteignable (ne vise pas trop haut tout de suite);

Réalisable (focalise sur ce qui est possible de faire);

Temporel (dans le temps);

Au tout début, mon objectif était de courir 5 km par jour… elle a pogné un nœud la fille! Je n’arrivais même pas à courir 2 km sans m’essouffler la première semaine. Après avoir vu des points noirs et quelques étoiles, j’ai décidé de m’enligner autrement et de me fixer un objectif qui a du sens. Je vais courir au moins 1 km par jour dans le but de courir un premier 5 km sans m’arrêter d’ici la fin de l’été. Plus vite que prévu, mon deuxième, troisième, quatrième et cinquième kilomètre étaient accomplis et j’en étais si fière. Quelque chose de magique se produit lorsque tu es fier.ère de toi; la motivation plafonne et tu développes une grande confiance en toi qui te permet de t’améliorer sans cesse.

J’ai couru mon premier semi-marathon quelques mois plus tard.

Sois résilient et patient. Le plus dur, c’est de commencer, ensuite, c’est de persévérer malgré la douleur, la température, le manque de temps, les échecs, mais lorsque tu crois en toi et que tu réussis ton fameux objectif, tu ne seras plus jamais « arrêtable » comme on dit.

Le jogging, c’est une question d’état d’esprit. Tu le fais dans le but de battre tes propres records. Tu es en compétition contre toi-même, alors tu n’as rien à prouver à personne. Fais-le par plaisir et les résultats suivront. Crois-moi.

J’en suis à ma septième année en tant que joggeuse et le défi ne s’arrête pas là. Mon prochain objectif n’attend pas l’autre !

Ne lâche surtout pas, ce n’est que le début.

Source image de couverture: Unsplash
-->
Un article de
Eve Morel's Avatar
Eve Morel

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Voyage, mon amour