Faits Vécus

C’est l’histoire de quelqu’un (en l’occurrence moi) qui s’est fait prendre pour une conne.

Il y a quelques temps, j’ai commencé à fréquenter un gars. On se voyait quelques fois par semaine, on s’appréciait bien, on passait du bon temps ensemble. On avait une très bonne chimie et je me surprenais à penser de plus en plus souvent à lui. Moi qui me suis quelques fois (souvent) retrouvée dans des relations floues-confuses-indéfinies, dans lesquelles le gars finissait toujours par s’en aller, j’observais cette future relation d’un bon œil : il répondait toujours à mes messages, il me parlait de sa famille, de son travail et il prenait les devants lorsque venait le temps de faire des projets futurs ensemble. On a même monté un meuble Ikea ensemble! Si ce n’est pas bon signe, je ne sais pas ce que c’est.

Pourtant, un beau jour d’hiver, il a simplement cessé de répondre à mes messages. J’ai attendu, attendu, attendu, j’ai essayé de prendre de ses nouvelles et je lui ai écrit que je ne comprenais pas ce qui se passait. C’est tu juste moi où il m’en manque un bout?

téléphone notificationsSource image: Unsplash

Évidemment, ça m’a fait de la peine et j’ai été blessée. Blessée que celui avec qui j’ai partagé mon intimité ne veuille plus de moi. Je me suis sentie conne, vraiment conne, parce que je commençais à m’attacher et que je pensais que de son côté, c’était pareil.

Puis, j’ai été fâchée. Pourquoi il n’a même pas pris la peine de venir me voir, ou de m’appeler, ou juste de m’écrire pour me dire que ça ne marcherait pas? C’est quoi, il avait peur de me blesser? J’ai été beaucoup plus blessée de ne pas avoir d’explications de sa part. Il était trop orgueilleux, trop fier pour se montrer vulnérable face à moi? Vraiment dommage. Il a décidé de fuir ses émotions? Ben je t’annonce, mon homme, que t’es pas un robot, pis que tu vas devoir composer avec tes sentiments pour le reste de tes jours. Bonne chance.

Je trouve juste ça plate qu’aujourd’hui, on dirait que les gens ont oublié le concept d’empathie dans les relations amoureuses. Pourtant, on apprend ce mot-là en maternelle, pour permettre aux enfants de développer leurs habiletés sociales. Se mettre à la place de l’autre, être capable de ressentir ce que l’autre ressent, c’est la base. Non seulement se faire ignorer est blessant et insultant, mais c’est un manque de respect vis-à-vis la personne concernée et ça prouve seulement t’as un travail sur toi-même.

On dit souvent qu’à force de se faire rejeter ou jouer dans le dos, on se créé une carapace et que donner sa confiance devient plus difficile. Moi, je ne suis pas comme ça. Même si je me suis fait mal une couple de fois, je fais toujours entièrement confiance dès le départ, parce qu’être sur la défensive ferait juste abimer, égratigner mes relations à long terme. Oui, j’ai eu de la peine, mais je ne regrette pas d’avoir donné ma confiance aussi vite et j’aurai tout autant confiance en la prochaine personne que je rencontrerai.

couple coucher de soleil bras ouvertsSource image: Unsplash

Donc toi, le gars qui n’a jamais été capable de me confronter, j’espère juste que tu vas être capable de trouver les émotions qui sont cachées en boule dans le fond de ton estomac, pis que tu vas avoir le courage de les sortir de là avant que tu atteignes 83 ans.

-->
Un article de
Anne-Marie Lachance's Avatar
Anne-Marie Lachance

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

De la quarantaine au confinement… Comment je le vis vraiment? - Partie 1