Déco Style de vie

Et bien, je vais vous surprendre dans ce texte! Je suis ingénieure, maman de jumelles, sportive dans l’âme et pour en ajouter et pour étonner quelques personnes, je suis aussi apprenti électricienne!

J’ai suivi les traces de mon père. Dès que j’ai eu l’âge d’aller sur les chantiers de construction, mon père m’y emmenait. Étant maître électricien, il y a de cela quelques années, c’était assez courant que les enfants d’un entrepreneur puissent obtenir des cartes d’apprenti première année! Et c’est pour cela que je me suis lancée dans ce domaine très jeune. J’ai accompagné mon père les soirs de semaine, les samedis et j’ai aussi fait un été complet en sa compagnie. J’ai adoré mon expérience et j’ai encore quelques outils, quelques astuces et je peux encore aider mes amis quand il est question d’ajouter une prise de courant ou un interrupteur.

Bon, les cartes sont mises: le sujet de cet article: trouver le bon éclairage selon la pièce de la maison.

Il est très tendance d’avoir un éclairage naturel et de grandes maisons fenêtrées. Par contre, dans les maisons un peu plus vieilles, il n’y a que de petites fenêtres ici et là au pourtour de la maison. Si nous n’avons pas les moyens de changer toutes les fenêtres et de les redimensionner, changer les plans, faire approuver la nouvelle façade à la ville avec des plans architecturaux (ce qui peut être long et fastidieux): voici mes astuces!

De façon générale, il est bien de choisir de mettre des encastrés avec des ampoules DEL (économie d’énergie) ou autres et des gradateurs d’intensité (communément appelés dimmer) afin de pouvoir jouer avec la luminosité de la pièce.

Aussi, les gros lustres peuvent revenir à la mode dans les cages d’escalier ou les maisons avec des toits cathédrale. C’est bien beau, mais, par contre, ça prend la poussière.

Pour la cuisine et la salle à manger

Il faut beaucoup de lumière, car cuisiner dans la noirceur, c’est ennuyant et aussi un peu dangereux pour les doigts. Pour la salle à manger, lors des réceptions, il est bon d’avoir une bonne intensité de lumière lors du souper, mais plus la soirée avance, plus il est préférable de tamiser l’ambiance et la lumière. Deux choix s’offrent : les fameux gradateurs pour le luminaire au-dessus de la table de cuisine, ou un éclairage principal puissant et un secondaire avec des ampoules de moins grande intensité (deux luminaires distincts).

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Kay’s Cosy Home (@kayscosy) on

Pour le salon

Pour ma part, je déteste regarder la télévision avec un éclairage aveuglant, j’ai donc une petite lampe sur pied dans le coin de ma pièce. Pour les réceptions où l’entrée se sert souvent dans le salon avec des petits canapés, j’ai des beaux encastrés qui donnent un bel éclairage naturel à la pièce.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Lauren & Alex – OurSelfBuildNI (@our_self_build_ni) on

Pour la salle de bain

Pour ma part, un éclairage neutre avec un beau luminaire central est suffisant. Par contre, celles qui aiment se maquiller, se coiffer et se regarder dans le miroir et y voir tous les petits défauts, j’opterais pour un luminaire au-dessus du miroir avec une bonne intensité d’éclairage, mais avec un interrupteur distinct afin de l’allumer seulement au-besoin et laisser une ambiance plus sombre lorsque la salle de bain servira pour les petits besoins naturels ou tout simplement pour prendre sa douche! Si la salle de lavage fait partie de la salle de bain : on aime avoir de l’éclairage pour voir les boutons de la laveuse/sécheuse et pour y faire le pliage. Alors un autre luminaire distinct qui éclaire dans la direction des électroménagers peut être nécessaire.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by BVM Home (@bvmhome) on

Pour la chambres à coucher, le bureaux, la pièce de débarras de la maison

Tout dépend des goûts. Il peut y avoir des luminaires centraux (pas forcément dans toutes les maisons), les plus anciennes n’avaient que des interrupteurs qui allumaient une prise contrôlée alors une lampe sur pied, des lampes de chevet: le choix est vaste et plusieurs possèdent une manivelle qui définit le niveau de lumière (un excellent choix pour la petite lampe de lecture de fin de soirée avant de s’endormir).

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Circa Lighting (@circalighting) on

Pour les pièces au sous-sol

Souvent mal éclairées par les petites fenêtres, on évite de mettre des porcelaines au plafond, l’éclairage est assez agressif. Si l’espace est restreint et que le plafond est bas, on opte pour des encastrées, sinon des petits luminaires sur rails qui éclairent plusieurs endroits de la pièce. Il est aussi possible de mettre plusieurs lampes sur pied dans chaque recoin afin d’optimiser la luminosité.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by ASTA Homes (@astahomes) on

J’espère que j’ai pu vous éclairer sur le sujet (wow, quel jeu de mot!) et si vous avez d’autres opinions sur le sujet, ne vous gênez pas. Notre section commentaires ci-bas est faite pour cela!

Source image de couverture: Pixabay
-->
Un article de
Geneviève Asselin-Demers's Avatar
Geneviève Asselin-Demers

Un mot pour décrire Geneviève : énergique. Toujours 1001 projets en tête, elle se lance toujours des nouveaux défis qu’elle complètera à coup sûr. Sportive...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

La dermatillomanie, ou l'art de se jouer dans la face!