Sport & Santé Style de vie

Trop souvent, j’ai envie de reculer devant l’entrainement et de simplement m’assoir et regarder Netflix. Cependant, chaque fois que je me décide, que je me lève et que je vais m’entrainer, je suis contente. Je suis fière. Je me sens bien. Je me sens en vie. Après l’entrainement, je sens que ma concentration est bien meilleure. J’ai aussi remarqué que ça a des bienfaits sur mon sommeil. Bref, l’entrainement, ce n’est que positif. Tellement que lorsque je passe plusieurs jours à ne rien faire, je me sens triste, morne, et, disons-le, un peu patate. C’est pourquoi m’associer avec Pharmaprix dans le cadre de la Course pour les femmes PHARMAPRIX AIMEZ. VOUS. est parfait moi. Ça me donne l’occasion de me préparer à cette course, de m’entrainer en fonction du 5 km que j’effectuerai le 2 juin à Québec et de prendre part à une bonne cause qui fait passer la santé mentale des femmes avant tout! D’ailleurs, Camille Dg, la fondatrice du blogue, participera à celle du 15 juin à Montréal. Viens courir avec nous à Québec ou à Montréal! Pour t’inscrire, c’est ici.

Faut-il vraiment une occasion spéciale pour bouger?

Pas du tout! Ce n’est que favorable pour toute personne qui tente de rester en santé et de diminuer son stress quotidien. Il a été démontré dans plusieurs études qu’augmenter le rythme cardiaque, et ce, pour une durée d’au moins 25 minutes, peut avoir le même effet sur le cerveau qu’un antidépresseur. Même que, selon le Sage Journals, l’exercice aérobique, comme la course et le jogging, est maintenant recommandé dans le guide de pratique clinique pour aider à traiter certains types de dépression. Le processus est simple : l’exercice aérobique « augmentent l’action des endorphines, font sécréter des composés chimiques du cerveau qui font sentir bien, et qui peuvent atténuer la dépression, tout en diminuant d’autres composés chimiques du système immunitaire pouvant aggraver la dépression ». Donc la course, par exemple, peut aider à réduire l’anxiété et à améliorer l’humeur.

La Course pour les femmes PHARMAPRIX AIMEZ. VOUS.

La Course pour les femmes est une campagne de deux mois avec des courses organisées à travers le Canada, ayant pour but de récolter des fonds pour des programmes dédiés aux femmes qui sont atteintes de problèmes de santé mentale. Depuis 2013, la Course pour les femmes PHARMAPRIX AIMEZ.VOUS a amassé plus de six millions de dollars pour des services en santé mentale. C’est une autre excellente occasion pour moi de me motiver à me préparer physiquement et mentalement en vue de cette course.

Alex course 10kmSource image: Alex Gonthier

La préparation physique et mentale

Comme la Course pour les femmes arrive rapidement, j’ai décidé de vous présenter comment je compte me préparer. Avant toute chose, il faut savoir qu’une bonne course vient avec une bonne préparation, et ce, tant physique que mentale.

L’idéal selon moi, c’est d’être constant. Constant dans ses entraînements et dans son alimentation. Aussi, il faut y aller graduellement. Ne commence pas avec un entraînement de 10 km, tu vas te décourager et n’auras peut-être plus le goût de prendre part à ce genre de défi. La Course de Québec est le 2 juin, ce qui me laisse un peu plus de deux semaines de préparation. Je suggère de commencer par courir un kilomètre dans les premières journées, et puis trois kilomètres dans les journées suivantes et finalement cinq kilomètres quelques jours avant la course. De cette manière, tu habitues ton corps à courir ces distances et tu seras prêt le jour de l’événement. De plus, c’est important de le faire pour toi. De courir par envie et non par obligation. Il faut s’entraîner tout en s’amusant.

Sinon, en ce qui concerne l’alimentation, les semaines précédant la course, j’essaie de boire beaucoup d’eau et d’avoir une alimentation saine. Ce que tu manges le jour de la course est très important. Il s’agit de fournir à ton corps ce qui est nécessaire pour effectuer cet effort. Selon plusieurs sites web de mise en forme, voici ce que tu dois retenir :

De 3 à 4 heures avant la course : Manger un repas complet
Manger un repas constitué de glucides, de protéines et de bons gras comme une portion de quinoa avec du poulet cuit ou un yogourt grec avec fruits et quelques noix. Manger un repas complet quatre heures avant la course laissera le temps à ton corps de digérer les aliments.

À éviter : les aliments riches en fibres ou à haute teneur en gras. Ces aliments sont souvent difficiles à digérer.

1 heure avant la course : La collation, glucides et protéines.
Manger une collation qui contient des glucides, un peu de protéines comme une banane, quelques amandes, un fruit frais, des noix, des céréales ou un légume.

15 à 30 minutes avant la course : glucides
Manger une petite portion de glucides facilement digestibles, comme une banane ou des raisins.

Le plus important : l’hydratation.
Assure-toi de boire entre 400 et 600 ml d’eau deux heures avant la course et 250 ml une vingtaine de minutes avant le départ.

Tu peux également apporter une ceinture comportant de petites bouteilles d’eau lors de la course. Sinon, il y a généralement des points de ravitaillement.

Course 10kSource image: Alex Gonthier

Pendant la course

Il y a deux étés, j’ai décidé de participer à une course de 10 km, pensant que j’allais m’entraîner toutes les semaines avant la course pour être prête le jour venu. La vérité est que le jour de la course, je n’étais pas prête. Je n’avais pas mis les efforts nécessaires pour courir ce 10 km, mais il était trop tard pour reculer. J’ai donc couru « intelligemment ». Alors que tout le monde est parti à vitesse grand V au son de la cloche, j’ai plutôt opté pour « petit train va loin », me disant qu’en gardant ce rythme, je me rendrais à la ligne d’arrivée sans jamais arrêter de courir.

J’ai donc relevé le défi, j’étais fière de moi et j’ai eu envie d’en refaire d’autres par la suite. Donc, le seul conseil que j’ai à donner pour cette course : écoute-toi. Ne te fie pas à la vitesse des autres, vas-y à ton rythme et garde un pouls constant.

Source image: Alex Gonthier

Pourquoi participer à la Course pour les femmes PHARMAPRIX AIMEZ. VOUS.?

Selon les prévisions du World Health Organization, en 2020, la dépression grave sera la deuxième cause principale d’invalidité dans le monde. Il est donc important de se mobiliser et de participer à la Course pour les femmes afin d’amasser des fonds. Chaque dollar amassé par la Course aide les femmes et les filles québécoises à faire un pas de plus vers la guérison en soutenant les organismes de bienfaisance qui permettent d’offrir des services essentiels en santé mentale, comme la Fondation CERVO et les programmes de la Fondation de l’Hôpital Général de Montréal. Sachant « qu’une femme sur huit souffrira de dépression au cours de sa vie », selon le site Web Women’s Health Matters, je crois qu’il est important de bien se préparer, passer le mot à notre entourage et courir tous ensemble le 2 juin prochain!

Viens courir avec moi à la Course de Québec ou va courir avec Camille DG à la Course de Montréal. Pour t’inscrire à la course la plus près de chez toi, c’est ici!

Bonne préparation!

Source image de couverture: Unsplash
-->
Un article de
Alex Gonthier's Avatar
Alex Gonthier

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

À toi la fille brisée qui essaie de te relever