Avant toute chose, je me permets de définir le mot queer qui est souvent méconnu ou mal compris et qui sera utilisé à plusieurs reprises dans ce texte. Quand j’ai à l’expliquer, j’aime bien dire que c’est tout simplement le contraire de tout ce qui est hétérosexuel et/ou cisgenre. Ce mot inclut toutes les orientations, comme bisexuel, gay, pansexuel, etc. Une personne queer, est donc une personne faisant partie de la communauté LGBTQIA+, mais sans avoir à nommer précisément son orientation.

Ceci étant dit, je dois avouer que les actrices ont fait une recherche incroyable ainsi que plusieurs interviews riches et pertinents de femmes de différents milieux faisant partie de la communauté 2SLGBTQI+. C’est une pièce de théâtre très éducative qui ouvre les yeux sur les injustices que vivent les femmes en général, mais surtout les femmes queer. À mon avis, elle s’adresse autant aux personnes de la diversité sexuelle qui veulent en apprendre sur l’histoire de leur communauté, qu’aux autres qui voudraient en savoir plus sur la réalité de cette minorité.

Cette pièce est sur deux femmes artistes lesbiennes qui parlent de leurs recherches sur le droit des femmes queer à Montréal tout au long des années. On assiste à l’évolution de la liberté des femmes à vivre leur sexualité et à leur recherche d’un lieu sécuritaire où la vivre. Elles exposent au grand public le manque de connaissance à ce sujet, dû, entre autres, au fait de cacher au public des événements violents discriminatoires courants (comme des descentes de police dans les anciens bars lesbiens).

J’ai trouvé très intelligente leur méthode de transmettre le fruit de leurs recherches.

C’était carrément une nouvelle manière de revendiquer que l’image que nous avons des fameuses « féministes enragées qui crient tout le temps ». Elles ont relaté des faits de l’histoire des femmes queer avec une combinaison gagnante de sketchs, de parodies, de témoignages audios, d’extraits de documentaires, d’illustrations et de narrations de faits réels. Et le tout, avec énormément d’humour. À mon avis, le meilleur moyen de faire passer un message important à travers le plus de gens possible est par l’humour. Alors je leur dis mission accomplie!

Oui, c’est un sujet actuel qui parle aux jeunes, mais il y avait plusieurs allusions aux autres générations à travers les années.

Les deux protagonistes se demandaient comment aurait été le monde si les femmes de la communauté queer avaient été acceptées et mises de l’avant plus tôt dans la société. Par exemple, il y a un moment extrêmement drôle où elles reprennent l’émission Bibi et Geneviève en version lesbienne et non-binaire. Même si je n’avais jamais écouté cette émission, j’ai beaucoup ri. J’ai trouvé que c’était une belle façon d’amener l’intérêt des plus vieux pour entendre des valeurs plus « wokes ».

Par contre, je dois dire qu’à quelques occasions, j’ai trouvé qu’il y avait trop d’artifices non nécessaires. Il y avait notamment des costumes et accessoires qui devaient être assez longs à mettre pour environ 30 secondes d’utilisation. Le décor aussi changeait très souvent de place pendant des projections, ce que je trouvais déconcentrant.

Bref, les thèmes véhiculés par cette pièce sont des valeurs qui me touchent beaucoup.

Ce spectacle est donc venu me chercher et me captiver du début à la fin. J’aime encourager le travail courageux et acharné de femmes fortes comme ces deux artistes et je vous encourage à le faire!
Pour vous procurer vos billets, c'est par ici!
Image de couverture via Espace Libre

Les plus populaires

Accueil