Pas facile, hein ma petite sœur, d’en haut? J’espère qu’il ne fait pas trop froid où tu es.

Coucher ma peine avec l’aide du piano des lettres, ce n’est pas aussi facile que ça en a l’air.

Le jeu des serpents et échelles prend tout son sens ici. Tu as eu l’échelle trop vite pour terminer ta course. Je pensais qu’elle arriverait juste à l’avant-dernière case, l’échelle : après la case de la remise de diplôme, l’amour de ta vie, le mariage et la maison… Et les voyages et les premiers dessins de tes enfants.

J’ai compris qu’il n’y aurait pas de robe pour ton bal, pas de robe pour la célébration de l’amour avec celui que tu aurais choisi comme partenaire de vie.

Je suis apeurée, là, à cet instant.

Toutefois, il ne me reste qu’un souvenir auquel me rattacher : notre première fois à la mer, toutes les deux.

Tu t’en souviens? Ta petite main dans la mienne et nous regardions cette infinie étendue d’eau. Je me souviens comment cela était beau. Et nos petits rires qui se mélangeaient au son des vagues et du vent salé.

ocean vague soleilSource image: Unsplash

Je sais que tu es là, à côté de moi, lorsque j’écris ces lignes. Ça fait du bien quand tu viens me voir : je me sens moins seule.

Le jeu des serpents et échelles, c’est le jeu de la vie, j’imagine. Je ne l’aime pas pour les échelles : elles t’amènent trop vite à la fin.

J’ai tous les besoins et les envies à l’intérieur de moi. Je veux partir avec une brosse à dents, une robe et une veste. Pour ensuite trouver le sommet le plus haut et sentir le soleil me caresser le visage : à ce moment-là, je saurai que tu es vraiment près de moi.

Tu es belle, je te vois, avec tes longs cheveux blonds, et ta petite blouse blanche agencée avec tes jeans.

Mais dis-moi comment je dois rester forte. Ce n’est pas juste, on m’a enlevé ma sœur de 16 ans dans un accident de VTT où elle ne conduisait même pas. Ce n’est pas juste parce que je voulais moi que tu voies mes enfants, mon amoureux et que tu viennes souper à la maison.

Je reste forte pour maman et papa, j’essaie, promis.

Tout tient avec de la broche ces derniers temps et tout est décousu partout : des journées, ça va bien et d’autres fois, je me demande comment j’ai fait pour sortir de mon lit.

Je voulais prendre le temps de t’écrire une lettre pour que le ciel te l’apporte. Je voulais te souhaiter un peu moins de bruit : je pense que tu mérites un peu de calme là-haut. Je souhaite en profiter pour te demander si tu reçois l’amour que l’on te porte avec nos larmes. J’ai hâte d’avoir de tes nouvelles, et ce, de n’importe quelle façon que cela ce sera.

Je t’aime, ma précieuse de sœur xx.

ciel coeur ballon nuageSource image: Pexels

Les plus populaires

Accueil