Faits Vécus

Ce fantasme, cet homme pour qui je ne pourrai jamais échanger autre chose qu’un regard, un sourire, des souvenirs. Nous ne nous sommes jamais aventurés dans une relation plus sérieuse, mais pourquoi, les circonstances, le timing, nos réticences. Jamais je ne pourrai ressentir cette attirance physique et mentale que j’éprouve pour cette personne envers un autre garçon, pas même mon conjoint ou le père de mes enfants. Cet homme au regard perçant que j’ai rencontré par pur hasard.

À lire aussi : Intimité

jardin secret

Pour être honnête, je ne pense pas que le hasard existe dans la vie, tout arrive pour quelque chose, cet homme est apparu dans ma vie pour m’apporter du bien, m’apporter cette joie que j’ai lorsque son nom m’est dit, lorsque nos regards se croisent ou lorsque je pense à lui. Est-ce bien, est-ce mal d’avoir ce petit jardin secret bien caché. J’aime mon amoureux plus que tout, mais je ne saurais vous décrire ce que cette autre personne me fait vivre en dedans, c’est indescriptible, dans l’ordre du métaphysique.

Jamais je ne pensais être à la hauteur de ces désirs, jamais je ne m’étais permise de lui avouer mes sentiments et loin de moi l’idée qu’un jour j’aurais pu être sa copine, cette fille avec qui il partagerait son lit, ces moments de tendresse, ces bons coups comme ces moins bons.

Nos corps s’enlacent dans une chimie non descriptive lorsque la musique se fait entendre. Sans un mot, nos corps bougent et s’engouffrent dans une dualité, une sensualité, ça se sent, ça se vie mais ça se décrit très mal.

Nos âmes se mêlent lorsque nous entrons dans des discussions sans fin. Il m’apporte des connaissances nouvelles comme je lui en apporte. Il enrichit ma vie, il est brillant, travaillant, vaillant. Avec un bon poste, dans une bonne compagnie il sera un excellent père et modèle pour ces enfants.

Nos cœurs ne connectent par le simple croisement d’un regard.

Lorsque nos corps se touchent : les paumes de la main, un bisou sur la joue, une accolade ou un effleurement et le charbon trépide, les frissons et la chair de poule traversent nos êtres et allument l’étincelle.

Est-ce que mon futur aurait été différent si j’avais osé parler, oser lui dire que c’était un homme tellement magnifique, avec ces belles valeurs, son charme, son charisme, sa tendresse, sa sensualité et son corps d’apollon? Je pense que je n’aurai jamais la réponse à cette question, et qu’est-ce que ça donnerait de la savoir. Il faut regarder vers l’avant. Je lui souhaite de trouver une fille à sa hauteur, une fille qui pourra lui apporter autant de plénitude qu’il est capable d’en propager autour de lui. Qu’ils échangeront et partageront une vie unie, simple et tendre. Je me souhaite tout autant. Nos vies n’auront jamais eu la chance de s’entrelacer et de voir ce que l’avenir allait nous apporter, mais il n’en reste pas moins que nous méritons une belle route chacun de notre côté.

À ce questionnement survient, est-il mieux de couper la relation ou l’entretenir, la modifier, la chérir et en prendre soin?

Je répondrais que cette attraction est rare dans un monde connecté comme le nôtre. Que des complices, ça se compte sur le bout des doigts et je peux affirmer que cet homme est mon complice. Serons-nous trouver le juste milieu afin de conserver cette chimie dans un élan d’amitié plutôt que de désirs. La ligne est mince, d’un côté comme de l’autre il sera toujours important de se respecter, de regarder la ligne du coin de l’œil sans jamais la traverser. Je ne peux me passer de tous ces sourires qu’il me fera faire, tous ces pétillements dans les yeux qu’il me fera vivre, tout ce bonheur et ce soulagement, apaisement de l’âme que sa présence me procure. Souhaitons qu’un jour on trouve notre juste milieu, car ce ne sera peut-être pas dans cette vie mais la vie future que nous nous promènerons main dans la main, yeux dans les yeux pour se dire Je t’aime.

 

Source image de couverture : Unsplash.com

-->
Un article de
Anonyme's Avatar
Articles suivants
Article Featured Image

Tu crois être seule