Faits Vécus

Il m’arrive souvent de me questionner sur la place que j’occupe sur cette terre. Je vis avec des troubles anxieux et la dépression vient parfois me rendre visite. Je ne pense pas à mettre fin à mes jours, loin de là, mais j’ai beaucoup de difficulté à être heureuse et vivre le moment présent. Pour moi, le bonheur est ce sentiment éphémère que je n’ai pas l’impression de connaître pleinement. Je me dis parfois que j’aurais dû vivre à une autre époque, celle qui n’était pas bourrée de technologie. Là où tout était plus difficile à avoir et où on appréciait plus les petites choses de la vie.

Ma vie déborde de trop de choses, trop d’évènements, trop de failles. Peut-être est-ce moi qui est incapable de faire le tri pour avancer pleinement. Que cette époque à laquelle je vis n’est pas pour moi et que je fais toujours un pas vers l’avant pour ensuite en faire deux vers l’arrière. J’ai l’impression qu’on perd le contrôle, que nous sommes trop égoïstes et qu’on est en train de tout démolir les yeux grands ouverts. Je me sens si petite face à tout ce qui se passe.

Je sais également que je suis probablement ma pire ennemie et que le bonheur est vraiment une question de perspective. J’apprécie le moment présent, mais lorsqu’il m’apporte du négatif, je le vis d’autant plus. Je n’envie personne et je n’ai pas besoin de tant pour être heureuse et j’en suis consciente. Pourquoi alors ma tête pense autrement? Je sais bien que je ne suis pas responsable de tout ce qui m’arrive, mais que je suis responsable de ce que je ferai par la suite pour aller de l’avant. J’ai un mal de vivre qui s’accroche à moi et que j’ai tellement de difficulté à repousser malgré tout.

breathe neon light Source image: Unsplash

Mais bien évidemment tout se passe à l’intérieur. Tu me regardes et tu ne vois pas au travers mes yeux la lourdeur qui m’habite. Je rencontre des gens qui me font réfléchir et qui me font voir la vie sous différents aspects. J’évolue et j’apprends, je fais tout de même mon petit bout de chemin. J’aimerais tant quitter cette noirceur qui est là, tout près de moi et qui se fait un malin plaisir à s’acharner. Mais cela prend du temps. Beaucoup de temps. On nous donne qu’une vie et il faut essayer d’en tirer le maximum, de comprendre de quelle façon nous avons pu marquer quelqu’un et d’être conscient que nous avons possiblement changé la vie de quelqu’un d’autre.

J’aimerais parfois recommencer pour voir si la vie serait plus clémente la seconde fois. Je suis en perpétuel travail avec moi-même et parfois, je monte la pente plus vite que je la descends. Je ne suis pas une victime. Je ne me sens peut-être pas à ma place dans ce monde, mais je sais que je suis à la bonne place pour plein d’autres gens que j’aime.

Et juste pour cela, je me sens mieux.

Source image de couverture: Unsplash

 

-->
Un article de
Julie Verreault's Avatar
Julie Verreault

Julie est une personne intense qui aime bouger dans la vie! Elle adore les sensations fortes (justement, elle prévoit sauter en parachute cet été!), les...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Un week-end romantique à Chatham