Faits Vécus Style de vie

Avez-vous l’impression que certaines personnes se fichent des règlements au sujet de la saga COVID-19? Si vous croyez que non, il y a quelques preuves à l’appui sur les réseaux sociaux.

Il y a eu ce reportage des personnes âgées de 70 ans et plus qui continuaient d’aller au Tim Horton à Trois-rivières. Cette cabane à sucre qui restait ouverte, malgré le règlement de fermeture. Sinon, cette femme atteinte du virus arrêtée à Québec, alors qu’elle était sensée rester chez elle.

Est-ce moi ou il y a beaucoup de personnes qui sont dans le déni?

Le titre de l’article n’est pas une citation de ma part, mais un non-dit de bien des gens que je croise au quotidien. Je travaille dans un commerce au détail qui n’est pas fermé, car il y a encore beaucoup de clients qui viennent magasiner trois fois plus d’articles que d’habitude. Quand on a annoncé aux clients qu’on allait peut-être fermer, on se serait cru dans un épisode de The Walking Dead. Les gens ne voulaient pas qu’on ferme, car ils avaient peur de manquer quelque chose.

On vend beaucoup de produits de divertissement qui peuvent être aussi achetés en ligne. Les clients viennent tout de même en magasin pour avoir des tonnes de jeux de société instantanément, pour acheter des cahiers d’exercices scolaires à leurs enfants pour éviter qu’ils redoublent, pour obtenir des dizaines de romans pour éviter d’eux-mêmes s’ennuyer, etc.

J’ai même entendu une femme dire au téléphone à son petit-fils: « non, tu ne peux pas venir au magasin, je n’étais pas sensée sortir moi-même, mais c’est une exception. » Donc, cette femme qui était potentiellement à risque est venue pareil. Ça semblait être une question de vie ou de mort. C’est sans compter l’homme qui est venu en magasin en ayant le COVID-19 et que, maintenant, nous sommes affichés sur le site du gouvernement du Québec comme les places à éviter. Mais que faisait-il, à flâner dans notre magasin et à toucher à tout alors qu’il était infecté?

lits d'hôpital videsSource image: Unsplash

Quand je dis que les gens sont dans le déni, ce sont pour deux raisons:

  1. La peur du changement: quand on ne veut pas changer nos habitudes, on fait comme si de rien était. C’est pour ça que plusieurs personnes continuent de sortir tout de même. Ils se croient invincibles, ils ne l’attraperont jamais. Je sais que ça peut être difficile de rester chez soi et de se tourner les pouces. Restez à la maison est LA solution pour éviter la propagation. C’est si pénible de rester chez soi? Combien de fois auriez-vous préféré rester chez vous au lieu d’aller travailler? Prenez le temps de faire ce que vous aimez ou de faire cette tâche que vous repoussé depuis des semaines.
  2. « Si je ne le vois pas, je n’y crois pas »: quand je vois des personnes magasiner où je travaille, je me dis: « est-ce qu’ils attendent qu’un de leur proche soit hospitalisé ou meurt pour comprendre l’envergure de la situation? » Il y a tellement d’articles sur ce virus sur Internet, il faut savoir faire le tri de ce qui est dit, alors vérifiez vos sources. Si le site de Radio-Canada vous informe qu’un enfant atteint du COVID-19 s’est baigné dans une piscine, la source est pertinente. Si un blogue du fond des îles Moukmouk dit que le virus a été développé en laboratoire par des chinois qui voulaient conquérir le monde à l’aide de Trump, votre ordinateur vient sûrement d’attraper un virus, mes condoléances.

Pour terminer, je m’adresse aux « invincibles ». Si vous croyez avoir un droit de sortie, car vous avez un système immunitaire de feu, ce n’est pas une raison pour sortir. Il ne faut pas voir cette propagation comme des vacances ou juste un risque de tousser pendant deux semaines. Si vous l’avez, c’est une occasion (triste, mais vrai) de le transmettre à vos proches. Je vous le jure, si je l’attrape (sans avoir de symptômes) et que je vais voir une amie asthmatique, il y a un GRAND RISQUE que son prochain voyage se termine sur un lit d’hôpital. Avez-vous envie de voir vos proches hospitalisés ou entre la vie et la mort? Non? On est dans le même camp.

main remplie de tubes en filsSource image: Unsplash

Le virus ça nous concerne tous. Arrêtez de faire l’autruche. Ça ne veut pas dire de paniquer et de se promener avec des masques à gaz comme dans la série Tchernobyl. Par contre, prenez conscience de ce qui se passe et respectez les règles. Plus vite on les respectera et plus vite des milliers de québécois pourront retrouver leur vie normale.

P.S.: Les animaux ne sont pas transmetteurs du virus, donc arrêtez d’aller surcharger des refuges pour aucune raison, si c’est le cas.

Prenez soin de vous et des autres… Tout ira bien!

Source image de couverture: Unsplash
-->
Un article de
Mademoiselle Bonheur's Avatar
Mademoiselle Bonheur

Mademoiselle Bonheur est une blogueuse, libraire et futur coach du bonheur. Elle aime l’univers du cinéma, de la musique, de la littérature, de la danse...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

La boutique DDD: pour combiner style et écoresponsabilité