Style de vie

Les p’tits bonheurs quotidiens, si faciles à oublier, mais si importants dans nos vies. Il faut bien que la maladie s’impose dans nos vies pour réaliser qu’il ne faut pas grand-chose pour être bien au quotidien. Un simple mal de dents qui s’est révélé être un abcès sous une couronne – je ne le souhaite pas à ma pire ennemie – m’a fait rappeler à quel point on cherche le bonheur trop loin.

Un vrai mal de dents, tsé celui où tu te frappes la tête tellement que tu as mal, tu as le goût de vomir tellement que la douleur est vive, que tu vois noir tellement que ce mal est en train de t’achever.

Cours le dentiste, l’urgence, le dentiste, la clinique. Finalement, avec le visage du professeur Foldingue, le sac banane (mais pas celui dans les magasins, le gros sac banane en vinyle (avec des antibiotiques intraveineux à l’intérieur qui font bip bip et qui relient le médoc avec une sonde à ton avant-bras). Le visage est tellement enflé que même le chat te dévisage quand tu parles.

Ta vie est réellement mise sur pause : pas de travail, cloué à la maison ou plutôt au lit avec le niveau extrême de codéine ; L’éducation des enfants, bien même en essayant de faire les lectures à mes cocos de 1ere année, des bulles de salive sortent de ma bouche, à part le son « ch » pas grand-chose à dire ; Les repas ressemblent à de la soupe, du jello, des compotes : Le café chaud ne passe pas dans le centime de trou qu’il reste à l’œsophage.

À lire aussi : La quête du bonheur

Sans me plaindre, je réalise à quel point les petites choses au quotidien rendent la vie si belle. On l’oublie trop rapidement, on prend trop ces petites choses comme des acquis faisant partie de la vie.

  • Rien de meilleur qu’un bon café chaud pour démarrer une journée. C’est tellement réconfortant.

www.unsplash.com

  • Prendre une douche chaude et se laver les cheveux. Ridicule hein, mais avec une sonde au bras, c’est un lavage vite fait. Petite pensée aux gens des CHSLD. Pour les cheveux, par chance chéri se débrouille dans tout, même dans le métier de coiffeur.
  • Choisir nos vêtements pour la journée semble quelque chose de banal, mais quand tu as une sonde à ton avant-bras, tu portes ce qui est possible, donc un vieux t-shirt de ton chéri, rien de chic pantoute.

www.unsplash.com

  • Parler, parler et parler. Non mais ça fait un bien fou parler, mais on ne le réalise pas jusqu’à ce qu’on soit confiné à un “hm”. Même mes enfants en ont profité pendant que je ne pouvais pas les chicaner. Pas trop crédible avec des “hm”, des  “ch”…
  • Manger, non mais c’est si bon manger et encore-là, on l’oublie. Lorsque seule la compote, la crème de légumes et le yogourt ont assez d’espace pour passer à travers les lèvres, tout vous manque.

www.unsplash.com

  • Les 5 à 7 entre copines. Ce n’est pas avec un visage enflé, un sac banane à la taille, le t-shirt du chum, les conversations “hm”, que tu vas aller voir les copines.
  • Dormir, on l’oublie tellement que dormir est important et si énergisant. Par contre, dormir en cuillère avec le sac banane antibiotique, je passerais bien mon tour.

www.unsplash.com

Quand vous trouvez votre vie plate, pensez à toutes ces petites choses qui, au fond, font que votre vie n’est pas plate. Elle peut être simple, mais entourée de simples choses qui la rendent belle. Profitez de chaque instant et chaque petite chose. Ce sont ces petites choses qui font de nous, des êtres bien et épanouis.

www.unsplash.com

-->
Un article de
Catherine Brière's Avatar
Catherine Brière

Détentrice d'un Baccalauréat en gestion et design de mode et certificat en communication, Catherine se laisse guider par ses deux passions les plus chères :...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

10 trucs pour rendre ton bain magique et oublier le froid