Bébé & Cie Faits Vécus

Mon bébé, laisse-moi te raconter les jours qui ont suivi l’annonce de ta maladie.

Ils m’ont fait penser à une avalanche et pour plus d’une raison.

Pour ton information, une avalanche est « une grande quantité de choses qui arrivent ou surviennent en même temps ». Elle se produit souvent à la suite d’une secousse ou  d’un élément déclencheur.

Notre famille a effectivement été secouée mercredi dernier.

Alors qu’on était concentrés sur toi, ton père et moi, la nouvelle a aussi secoué d’autres personnes autour de nous. La neige qui dévale la montagne atteint souvent plusieurs foyers installés dans la vallée. C’est connu. Alors que je ne pensais qu’à ma peine, j’ai réalisé que nos familles et nos amis étaient aussi affectés par cette nouvelle. Ils ont répondu présents. Ils étaient là pour nous soutenir et partager notre peine.  

J’aimerais te dire, mon cœur, que tu ne manqueras surement pas d’amour.

Source de l’image : MC Photographe

Je n’en ai jamais douté, mais, lors de ces journées, je l’ai senti.

Chaque petit message que nous avons reçu, chaque petit mot bien pensé et chaque geste tendre ont mis un baume sur mon cœur de maman. J’ai regardé notre entourage effleurer ta tête du bout des doigts, déposer un bisou sur tes petites joues ou simplement te regarder dormir paisiblement.

Lors de ces instants, alors que l’avalanche semblait vouloir nous ensevelir il y a quelques  jours, j’ai eu l’impression qu’elle avait bientôt terminé sa course. Il est évident qu’elle a fait des dégâts sur  son passage. Elle a laissé derrière elle une famille affligée, des rêves abimés et des cœurs serrés.

J’ai  l’impression de me tenir en bas de cette montagne maintenant.

Avec la main de ton père dans la mienne et toi dans mes bras. Je regarde la pente que nous aurons à remonter. Ça me semble être un défi de taille. Je t’avoue qu’il me fait un peu peur, ce défi. Il peut y avoir plus d’une avalanche sur cette montagne non? Et si nous étions touchés de nouveau? La différence cette fois, c’est que je sais que nous ne sommes pas les seuls grimpeurs. Je sens la présence de gens de notre entourage derrière nous. Certains sont des alpinistes aguerris, car ils ont déjà grimpé d’autres montagnes. Ils sauront nous guider ou nous tendre la main au besoin. Je le sais. 

Donc, je te le redis, mon cœur, nous ne sommes pas seuls.

Je sais que tu n’as peut-être pas eu conscience de cette avalanche. Je souhaite de tout cœur que nous avons réussi à te faire sentir en sécurité, même lorsque nous tentions de nous accrocher. Le soleil, qui me semblait arrogant depuis mercredi, m’apparait un peu moins étouffant ces derniers jours.

Ses rayons aident à faire fondre la neige, après tout.  

À bientôt mon minou,  

– Ta maman

 

Source de l’image de couverture : Unsplash
-->
Un article de
Sabrina Gauthier's Avatar
Sabrina Gauthier

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Détestons-nous trop de choses?