Déco Style de vie
*Cet article est commandité par LesPAC

Nous poursuivons notre série d’articles sur l’immobilier aujourd’hui. Pour ceux qui sont intéressés, je vous invite à lire le premier article qui traite des étapes pour louer son condo JUSTE ICI.

Depuis 2020, je suis une locatrice. En effet, je loue des logements à d’autres pour la première fois de ma vie. Est-ce que j’ai beaucoup appris en un an? Sans aucun doute. Est-ce que j’aurais aimé qu’on me donne des conseils avant que je commence cette grande aventure? Oui. Ainsi, je vous en donne si c’est votre nouvelle ou future réalité.

Et je m’adresse aussi aux locataires: selon moi, la relation locateur avec locataire est importante. C’est une relation qui se joue dans les deux sens. Je crois profondément à des échanges dans le respect, à de la compréhension, à de l’écoute et à de l’empathie. Je suis divers forums en ligne et je déteste l’animosité entre les deux groupes que j’y ressens. C’est tendu et ça semble souvent la guerre. Par chance, j’ai des relations cordiales avec tous les locataires de mes logements et cela est d’une grande importance pour moi. Après, je me dis qu’ils prennent soin des immeubles que je possède et qu’en échange, je m’assure aussi qu’ils vivent dans de belles conditions. C’est donc gagnant gagnant. Non?

1. Personne n’a envie de perdre son temps…

Trouver les bons locataires, ça peut être difficile. Je ne parle pas ici de faire de la discrimination sur le sexe de la personne, la situation familiale ou autre, mais plutôt que des locataires sérieux se présentent. N’oubliez jamais qu’il est illégal de refuser un locataire pour des raisons comme « c’est une mère monoparentale » ou « je ne voulais pas de personnes de moins de 40 ans », par exemple. Lorsque j’ai affiché mon condo pour la première fois, j’ai reçu de nombreux messages, toutefois, ce n’était pas tous des locataires sérieux. Pourquoi? On me posait des questions alors que les réponses étaient clairement dans l’annonce ou on tentait sans cesse de négocier le prix d’une manière ou d’une autre. Je comprends que le marché locatif n’est pas simple à Montréal, mais cela demande beaucoup de temps et de gestion pour le locateur et personne n’aime perdre son temps ainsi. Cette année, j’affiche donc mon logement sur LesPAC afin de m’assurer que des locataires sérieux et motivés verront mon annonce. En plus, la plateforme est maintenant tout à fait gratuite, ça ne me coûte donc rien de faire mon affichage là. Je compte, de cette manière, gagner du temps pour faciliter ma transaction.

2. Bien comprendre le bail

Quand on signe un bail, il y a plusieurs clauses à prendre en compte. Est-ce qu’on donne accès à la cour ou pas? Qui va payer le chauffage? Il est important de comprendre qu’une fois les clauses signées, il n’est pas si simple de le changer même si le logement vous appartient. Il vaut donc mieux faire les bons choix dès le début et comprendre les répercussions de ces derniers. De plus, si on vend la propriété, le nouvel acheteur devra honorer les baux signés, donc tenir cela en compte aussi si l’on pense vendre.

3. On demeure responsable du logement

Il faut savoir que même si l’on loue, on va devoir continuer de s’occuper de la propriété. Ça paraît simple, mais plusieurs locateurs semblent l’oublier. Oui, il y aura des travaux. Oui, il y aura des surprises. Oui, on devra intervenir. Après, si on a des bons locataires, ça va généralement bien. Mais certains peuvent appeler parce qu’une ampoule cesse de fonctionner et ça c’est moins agréable.

4. Impôts: en parler avec un pro

Même en tant que salarié, les pertes d’opération liées aux logements loués sont à prendre en compte dans ton revenu. Ça semble complexe? Dès qu’on sait qu’on devient locateur, je conseille de trouver un professionnel qui pourra nous aider à bien se préparer pour les impôts pour avoir tous les documents en main. On ne voudra pas perdre de l’argent inutilement.

De plus, il faut s’assurer que financièrement, on est capable de supporter le logement pendant les périodes où il ne sera pas loué.

5. Assurances

En tant que locateur, on doit avoir une assurance… mais le locataire aussi! Ainsi, assurez-vous d’avoir une bonne discussion avec vos locataires afin que ces derniers n’oublient pas ce point si important! S’il arrive quelque chose à votre logement, vous voulez que le locataire soit assuré, croyez-moi!

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Camille Dg 🌞 TRAVEL (@camille_dg)

-->
Un article de
Camille Dg's Avatar
Camille Dg
Fondatrice & Rédactrice en chef

Camille Dg est une femme d'affaires québécoise ayant fondé sa première agence de marketing web en 2008. Pionnière dans son domaine, elle fut l'une des...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Ma belle, laisse-le tranquille