Style de vie Voyage

Je suis une fan finie des listes. Toutes les listes. Les listes d’épicerie, les listes de choses à faire, les listes de quoi mettre dans sa valise. Toutes les listes.

Donc, évidemment dans la vingtaine, je me suis fait plaisir et j’ai fait une liste de ce que je désirais accomplir avant d’avoir trente ans. J’ai maintenant passé ce beau cap depuis un an (même si je suis dans le déni parce que j’ai eu 30 ans en pandémie) et je suis retournée à cette dite liste. J’ai réfléchi à ce que j’ai accompli, ce qui importe vraiment, ce qu’il me manque, ce qu’il est encore possible de faire.Voici une mise au point sur quelques éléments.

1. Voyager plus

Ça a toujours été mon but numéro un. C’est également celui de ma trentaine. Voir le plus de pays possible. Je voudrais tout voir et aller partout. Je suis consciente que mes voyages de trentenaire seront différents et probablement un peu plus rares que ceux de ma vingtaine. À cette époque, j’avais le loisir de partir deux mois en Italie. Je n’avais pas de responsabilités et un emploi à temps partiel qui n’était clairement pas ma job de vie. Maintenant, je dois respecter le nombre de semaines de vacances par année et je suis plus limitée de la manière que je dépense mon argent. Je suis satisfaite d’avoir vu une bonne partie du monde, mais j’aurais aimé partir 6 mois à l’étranger. Pas un regret, mais une déception. J’espère continuer à voir le monde!

2. Perdre du poids

C’est ce que j’avais inscrit. Aujourd’hui, ce n’est pas quelque chose qui serait inclus dans ma liste. Moi de 30 ans est beaucoup mieux dans sa peau que moi de 20 ans. Et je suis beaucoup plus grosse maintenant. Pour plusieurs personnes, c’est à n’y rien comprendre. Je me rappelle qu’à 20 ans, j’étais pleine de complexes et je manquais de confiance en moi. Aujourd’hui, je m’aime comme je suis et tout ce que je me souhaite, c’est d’être en santé, peu importe mon poids. Apprendre à être bien avec moi-même est 100 fois mieux que de perdre du poids. Donc, je pense que c’est gagné.

3. Avoir un chum

Là aussi, j’ai réussi. J’ai ça maintenant, un chum. Et je l’aime beaucoup. J’ose croire que moi dans la vingtaine serait satisfaite de ce choix! Il a pris du temps à arriver, mais je pense qu’il est là pour rester. C’est étrange, car il est un mélange de tout ce que je voulais et tout ce que je ne pensais jamais vouloir. Pour moi, il est parfaitement imparfait. Et je le redis, je l’aime beaucoup.

4. Écrire pour un blogue

J’avais vraiment écrit ça. On voit que mes ambitions remontent à longtemps. L’écriture a commencé comme étant un simple exutoire de mon trop d’émotions d’adolescente. Puis j’ai étudié en théâtre, et en création littéraire, puis je me suis mise à écrire des critiques de spectacles pour quelques blogues. Finalement, ici, Le Cahier. Lors de mon entrevue, Camille m’a demandé où je me voyais dans cinq ans. Je lui ai répondu en toute honnêteté que j’avais toujours voulu écrire et travailler pou un blogue, que je trouvais que ça me ressemblait et que je pensais pouvoir apporter quelque chose de bon. Maintenant, j’y suis. Ça me fait un peu drôle des fois, mais je suis contente d’en être là.

5. Habiter sur le plateau

Je suis consciente que ce n’est pas un but difficile, mais c’était quelque chose que je voulais faire. Je suis partie de chez mon père à 21 ans. Mon premier appartement était situé à 10 minutes de marche du métro Laurier. Un condo qu’un ami de mon père n’utilisait pas et qu’il louait a un prix dérisoire. J’ai eu beaucoup de chance de pouvoir y habiter. Encore aujourd’hui, c’est mon appartement favori. Il était grand, lumineux et plein de beaux souvenirs. Il en a vu des partys, cet appartement. Il en a vu du monde saoul. J’ai migré du plateau à Verdun et de Verdun à Longueuil. Moi dans la vingtaine ne comprendrait rien de me voir en banlieue, mais je ne suis pas inquiète pour moi dans la trentaine. Elle sait ce qu’elle fait.

Je suis un peu en retard sur ma liste de trentenaire. Je vais m’y mettre à l’instant.

 

Source de l’image de couverture : Unsplash

 

-->
Un article de
Emmanuelle Ceretti-Lafrance's Avatar
Emmanuelle Ceretti-Lafrance
Éditrice et gestionnaire de blogue

Elle a un peu trop de livres, peut réciter par coeur les répliques des films du Seigneur des anneaux en français, est de son époque...

Lire la suite
Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Ces émissions des années 2000 que l’on regardait sur Vrak.TV