Faits Vécus

On s’est tous déjà senti coupable d’une chose sur laquelle nous n’avions aucun contrôle. Dans un malentendu, on a pu se sentir coupable d’un mot qui a mal été interprété. Dans le cas d’un décès, on aurait aimé tout faire pour que cette personne reste en vie.

Avez-vous déjà eu cette impression que tout était de votre faute? Que vous n’étiez pas assez compétent dans votre travail, que vous n’étiez pas présent pour votre famille ou que vous n’étiez pas suffisamment mature pour prendre vos responsabilités?

Selon une recherche sur la perfection, ce terme serait apparu de cette manière dans la bible : « Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est ». Un livre vendu à travers le monde représentant une religion avec plus de 2 milliards de pratiquants est à l’origine de cela? On comprend donc pourquoi la perfection fait partie de notre mentalité depuis longtemps.

(À lire : C’est quoi au fond la perfection?)

On se doit d’être parfait et on ne laisse plus de place à l’erreur et à l’échec. Un homme doit toujours paraître fort et ne doit jamais laisser voir ses faiblesses. Une femme doit toujours penser aux autres et ne doit jamais mettre son bonheur en priorité.

Dans les années 50, tout devait être parfait et nos souhaits restaient en nous. Aujourd’hui, nous sommes à une époque où nous assumons davantage notre identité, mais nous restons avec ce goût amer du besoin de plaire provenant d’une autre mentalité.

Lors d’une thérapie de groupe, j’ai connu une femme qui avait l’habitude de se taper sur la tête à chaque erreur qu’elle faisait. Ce qui m’attristait, c’est que ce qu’elle considérait comme des erreurs étaient des moments où elle avait posé une action pour se faire plaisir. Elle se sentait idiote d’être elle-même.

Source image : Unsplash

Si l’humain évolue chaque jour seulement par un nouveau mot qu’il apprend, une nouvelle personne qu’il rencontre ou une nouvelle règle qu’il doit suivre, pourquoi doit-on toujours suivre la ligne de conduite de la perfection alors que nous sommes constamment en changement? Pourquoi sommes-nous continuellement à la recherche de la perfection?

Ne vous sentez jamais coupable d’être qui vous êtes! Nous avons tous nos qualités et nos fragilités, notre histoire, nos projets, etc. Soyez fidèle à qui vous êtes. Ainsi, vous serez toujours libre et heureux dans votre esprit. Soyez parfaitement imparfait!

La perfection est à l’image d’un cube froid qui doit rester dans une ambiance glaciale pour garder sa forme parfaite. En mon sens, la perfection devrait être comme une bulle. À chaque fois que nous apprenons quelque chose, elle change de forme, de couleur et elle se déplace. Personne n’a la même définition de ce qui est parfait et au lieu de s’imposer nos visions, nous devrions peut-être en discuter pour en apprendre plus sur les perfections qui nous entourent.

Au revoir la culpabilité et dites bonjour à la meilleure version de vous-mêmes.

 

Source image de couverture : Unsplash

Un article de
Gabrielle Richer's Avatar
Gabrielle Richer

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

On dit oui au tailleur-pantalon floral pour l'automne