Faits Vécus

La vie est si fragile, qu’on la prend souvent pour acquise. Non malheureusement, elle ne tient qu’à un fil. Dernièrement, dans mon patelin, un homme a perdu la vie. Ça fait plus d’une semaine et j’y pense encore. Pourtant ce n’est pas quelqu’un que je côtoyais ou fréquentais. Cette personne a perdu la vie dans des circonstances tragiques. Cet homme a célébré la St-Valentin la veille avec sa douce moitié et a reçu plein de bisous sur les joues de ses deux fillettes. Cette personne s’est levée dans la nuit sans faire le moindre bruit pour aller travailler et gagner sa vie. Malheureusement, un accident a mis fin à la suite de sa vie. Même si le contexte est digne d’un film d’horreur, l’énergie de ce texte sera axée sur l’important, sur cet être que tant de gens aimaient. Je ne sais pas pourquoi je suis si ébranlée…

Source image : Unsplash 

 

Cet homme était (difficile de parler au passé) le fils d’un homme et d’une femme qui l’ont mis au monde il y a 36 ans ;
Cet homme était l’époux d’une femme qui doit vivre une souffrance si grande, si démesurée, simplement inconcevable ;
Cet homme était le papa de deux jolies fillettes, qui se questionneront où est leur papa, qui n’auront pas leur papa lors de leur graduation et de leur mariage ;
Cet homme était le collègue enjoué que tout le monde aimait saluer ;
Cet homme était un joueur d’hockey respecté ;
Cet homme était un jumeau, avait un frère identique, une moitié, un meilleur ami.

Source image : Unsplash 

 

Lorsque j’ai appris la nouvelle, j’ai été si bouleversée. Arrivée à la maison, vite j’ai embrassé mes deux garçons, j’ai embrassé doucement mon mari, flatté câlinement mon chat. On prend tout pour acquis : la vie, les amis, l’amour, la famille. On ne réalise pas à quelle point la vie est un cadeau qui nous est offert et que l’on peut perdre, sans qu’on le sache.
Apprécions ce que la vie a à nous offrir : notre famille, nos amis, notre emploi, notre santé.

Source image : Unsplash 

 

Chérissez vos amours, appelez vos amis, prenez un bon repas en famille.
Je ne sais pas pourquoi je suis si perturbée par cette monstrueuse histoire. Peut-être parce que je suis une personne émotive et sensible. Aussi, je suis aussi une femme et la mère de jumeaux identiques. Ce tourbillon d’émotions, j’espère ne le vivre que dans mon anxiété par anticipation et non dans la réalité.

Courage aux personnes concernées, vous êtes constamment dans mes pensées!

 

-->
Un article de
Catherine Brière's Avatar
Catherine Brière

Détentrice d'un Baccalauréat en gestion et design de mode et certificat en communication, Catherine se laisse guider par ses deux passions les plus chères :...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Les meilleurs endroits pour une fête d’enfants