Faits Vécus Style de vie

On a tous déjà entendu l’expression « mon hamster n’arrête pas de courir ». C’est ce petit animal qui est une métaphore, car je ne crois pas que quelqu’un a un hamster dans sa tête. C’est une manière de dire qu’on pense beaucoup.

Au quotidien, nous sommes sollicités de diverses façons. Il faut penser à ce que notre famille ne manque de rien. Il faut être proactif et réactif au travail. Déjà qu’il faut penser à tout, nous recevons plusieurs informations (publicités, stimuli externe, etc.) Il n’y a pas de moment pour se poser et vraiment s’arrêter.

Sans le réaliser, notre tête est habituée d’être toujours stimulée et c’est difficile ne rien faire. Pourquoi avons-nous autant de difficulté à arrêter de regarder l’actualité de notre Facebook, même si ça fait une heure qu’on la regarde? Pourquoi on veut toujours regarder un autre épisode de notre série préférée? On veut toujours être dans l’action, car on a peur de s’ennuyer.

Je discutais avec des collègues sur mon malin plaisir de lire des livres sur le développement personnel. Ces livres constituent le trois quart de ma bibliothèque. J’aime ces livres, car ça me permet d’apprendre des théories sur le comportement humain. Par contre, j’ai remarqué que j’étais devenue une boulimique d’information. J’ai toujours besoin d’apprendre.

lire un livresource image : Pexels

Je disais à un collègue à quel point j’aimerais lire des classiques littéraires, mais il ne se passait pas grand-chose dans ces livres. Autant que dans un livre de nos jours, il peut y avoir une poursuite policière complète décrite sur une page alors qu’à l’époque, on pouvait parler des sentiments envers une autre personne en cinq pages. Il m’avait dit qu’à l’époque, les enjeux n’étaient pas les mêmes. Plusieurs livres sont basés sur l’émancipation de la femme, car c’était un sujet surréaliste à l’époque. Il m’a convaincue de lire une œuvre de Jane Austen.

Quand je lis ces livres, ça m’aide à ne penser à rien. Ma tête est occupée à comprendre la vie de deux sœurs qui essaient de comprendre ce qu’est l’amour au lieu de penser à tout ce que je dois préparer pour demain.

C’est ça que j’aime des livres, ils te permettent de te concentrer sur une seule chose. Quand nous sommes sur notre cellulaire, on commence en allant sur Facebook et après c’est un cycle sans fin. On va sur Youtube, après Instagram, on fait un tour sur Pinterest et on revient sur Facebook pour encore recommencer la boucle infernale.

Il y a tellement de moyens de se déconnecter et de ne penser à rien. Il y a bien sûr les livres, mais il y a la méditation, la marche, la cuisine et plus encore. L’important, c’est de mettre notre attention ailleurs.

Si vous êtes comme moi et que vous avez tendance à avoir un cerveau qui surchauffe, je vous recommande de trouver votre activité no thinking. C’est parfait de commencer une fois par semaine pour éventuellement le faire une fois par jour.

Dans mon cas, je lis à chaque matin, je médite deux fois par semaine avant de me coucher et je cuisine à tous les samedis après-midi.

Prenez soin de vous et faites une pause mentale loin des appareils électroniques.

source image de couverture : Pexels 
-->
Un article de
Mademoiselle Bonheur's Avatar
Mademoiselle Bonheur

Mademoiselle Bonheur est une blogueuse, libraire et futur coach du bonheur. Elle aime l’univers du cinéma, de la musique, de la littérature, de la danse...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

À l’aube du quart de siècle