Bébé & Cie Sport & Santé

La grossesse est généralement un moment où tu essaies, comme future maman, d’adopter des bonnes habitudes de vie: manger sainement, travailler moins, réduire le stress, prendre du temps pour toi, t’entraîner… Malgré tout, il règne encore un stress autour de la pratique de l’activité physique pendant la grossesse. Pourtant, nombreux sont les bienfaits. Si tu as une grossesse sans complication, tu es encouragée à pratiquer un sport régulièrement. Fais bouger ton bedon!

Respecter ta tolérance

Au premier trimestre, il se peut que tu te sentes fatiguée ou nauséeuse (c’est la faute de la progestérone)! Tu dois respecter ta tolérance à l’effort, mais est quand même encouragée à maintenir un certain niveau d’activités. Tu as aussi, durant la grossesse, plus de difficultés à dissiper la chaleur durant l’entraînement. Il est donc recommandé d’éviter l’entraînement dans un environnement chaud et humide, encore plus s’il est de longue durée. Tu dois t’hydrater suffisamment durant l’entraînement, mais aussi tout au long de ta journée.

Les mythes

Il est prouvé que la pratique d’un sport durant une grossesse sans complication n’augmente pas tes chances de fausses couches, ni d’accouchements prématurés ou par césarienne, ni de faibles poids de naissance. La durée du travail pourrait même être plus courte si tu pratiques un entraînement régulier. Bonne nouvelle, non?

Quel sport choisir?

Mais quels sports peux-tu pratiquer avec ta bédaine? La marche, la natation et le yoga pré-natal sont des options intéressantes, mais les sports comme la course à pied ne sont pas à éviter non plus. Il est recommandé de poursuivre un sport que tu faisais avant, car ton corps est habitué de faire cet effort et cela réduit tes chances de blessures. Tu peux faire ton sport aérobique cinq fois par semaine pour une trentaine de minutes par jour. Il faut évidemment que tu évites tous les sports à risques de chutes ou de traumatismes afin de ne pas provoquer d’avortement spontané. La musculation est aussi recommandée à raison d’une à deux fois par semaine. Évidemment, le choix des charges doit considérer la progression de ta grossesse (et de ta bédaine aussi).

Source image : Unsplash

Éviter les abdominaux

Il est recommandé d’éviter le renforcement des abdominaux dès que l’abdomen est proéminent. En effet, la pratique des exercices d’abdominaux augmente la pression intra-abdominale, ce qui peut précipiter le développement de la diastase des grands droits de l’abdomen. C’est donc à éviter!

Rester à l’affût

Enceinte, tu es plus à risque de blessures musculosquelettiques à cause de l’augmentation de la laxité ligamentaire (merci à la relaxine et aux œstrogènes). Tu as également plus de chances d’avoir des symptômes d’incontinence urinaire ou de lourdeur périnéale à cause du gain de poids, des changements hormonaux et posturaux qui surviennent. Il faut que tu sois à l’affût des symptômes anormaux et ne dois pas hésiter à en parler avec ton médecin.

Sur ce, bon entraînement à ta bédaine et toi!

Douanka Gendreau, physiothérapeute

 

Source image principale : Unsplash

-->
Un article de
Douanka Gendreau's Avatar
Douanka Gendreau

Douanka est douce et d'une grande simplicité. Par contre, peut-être que son amoureux pourrait débattre sur cette dernière qualité (oups)... Réservée parfois, elle fonce sans...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Celle qui a changé ma vie... en ne me changeant pas