Faits Vécus Mode & Beauté

J’ai eu mon premier vrai emploi à l’âge de 14 ans. J’ai donc toujours été très autonome financièrement. Quand j’habitais encore chez mes parents, je m’achetais tout ce que je voulais. J’avais de nouveaux vêtements quasiment toutes les semaines (wahoo). Je faisais des achats non réfléchis et ce n’était pas grave parce que j’avais de l’argent! Maintenant que j’ai déménagé en appartement pour mes études, je ne pourrais pas en dire autant. Disons que… j’ai moins les moyens de faire de folles dépenses. Je vis quand même très bien, genre, je ne mange pas des ramens à longueur de semaine, mais j’ai tout de même un certain manque dans ma vie ; LES VÊTEMENTS! C’est fou, j’ai l’impression de tout le temps avoir les mêmes vêtements sur le dos et je n’ai pas les moyens de m’en acheter des nouveaux. Il parait que je dois maintenant fonctionner en fonction des “priorités”. Il faut donc que je choisisse entre une nouvelle paire de jeans, ou mon manuel de philo de la prochaine session. La vie d’étudiante quoi! Par chance, je me suis quand même trouvé des trucs pour me permettre un petit luxe une fois de temps en temps.

vêtements clothes nothing to wearSource : Giphy

Tout d’abord, les friperies. C’est peut-être moins glamour que BCBG, mais mon portefeuille lui, en est bien heureux. On peut tellement y découvrir de belles trouvailles pour presque rien. C’est la place idéale pour des basics qu’on paye beaucoup plus cher en boutique.

Dans la même catégorie, j’aime bien me trouver des vêtements dans des boutiques un peu plus bas de gamme comme H&M ou Forever 21. On y trouve une panoplie de vêtements tendance à faible coût. Il est vrai que pour certains morceaux, la qualité est moins bonne, mais à la vitesse que les tendances passent, c’est quand même rentable et il y a moyen de bien faire ses choix.

Ensuite, même si certains vêtements coûtent moins cher, il faut quand même de l’argent pour les acheter. C’est pourquoi à chaque paie, je transfère un montant x dans un autre de mes comptes qui sera dédié à l’achat de vêtements (ou de toute autre gâterie de ce genre). De cette façon, je me sens moins mal quand vient le temps de m’acheter quelque chose.

Dernièrement, j’ai commencé à vendre quelques-uns mes vêtements en ligne et ça fonctionne assez bien. En plus de me faire des sous, je fais des heureuses avec des vêtements qui dormaient dans ma chambre de toute façon. Win Win! J’utilise donc cet argent pour me payer de nouveaux morceaux.

Dans la même optique, je fais même des échanges avec mes amies. Si je ne veux plus un chandail qui plait à une de mes amies, je lui offre et vice-versa. Aussi simple que ça. Ça permet, encore une fois, de recycler des morceaux qu’on ne met plus sans même dépenser un sou.

Pour ne pas mourir démoralisée, le but est de laisser une chance aux options moins couteuses.  Je sais que la petite princesse en chacune de nous voudrait toujours du neuf, mais malheureusement pour elle, c’est nous le boss. Il suffit d’essayer avant d’adopter!

clothes everywhere

Source : Giphy

-->
Un article de
Valérie Leblanc's Avatar
Valérie Leblanc

Étant une grande amoureuse de la vie en général, Valérie aime tout ce qui touche la nourriture, le cinéma, la beauté, mais surtout ; la...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

6 raisons d'avoir hâte à l'automne