Arts Musique

Hier, en ce mercredi plutôt morose et endormant, je cherchais quelque chose d’entrainant à me mettre sous la dent sur Netflix. En choisissant le menu film, le spectacle Homecoming de Beyoncé à Coachella est apparu en tête de liste. Je me suis dit: « les critiques sont bonnes, ça ne doit pas être si mal » et, en effet, c’est de la pure bombe à regarder!

Avant tout chose, je dois admettre que je ne suis pas une « fan » de Beyoncé à prime abord. J’ai fredonné ses classiques qui passent à la radio de temps en temps et sans plus. Je n’ai pas vu ses autres spectacles, ni même regardé ses vidéos sur Youtube. Alors si je peux dire, Homecoming devait me livrer la marchandise!  Et c’est totalement le cas!

Je dois aussi dire que je ne me qualifie pas comme une adepte de R&B ou de Pop, ou même de « House ». J’ai par contre réalisé que la ligne est mince entre plusieurs types de musique et c’est ce qui je crois, à mon humble avis, fait la force de Beyoncé. Elle ne fait pas vibrer qu’une seule catégorie de musique, mais plusieurs à la fois et c’est tout à son honneur!

Dès le départ, j’ai aimé la « vibe » de son spectacle, entrecoupé de « behind the scenes » comme on aime voir! En se confiant à travers le « docu-réalité », Beyoncé avoue avoir trouvé difficile le retour à la vie du monde du spectacle après avoir accouché de ses jumeaux. Son cœur y était, mais son esprit était ailleurs, soit avec ses enfants. Ça l’a rend humaine et accessible.

beyonce coachella homecoming netflixSource image : Parkwood Entertainment – eonline.com

J’ai apprécié en savoir plus sur sa vie et sur la culture noire qui est omniprésente, mais bien présentée. Homecoming est teinté d’images de répétitions avec les danseurs et chorégraphes, et c’est à ce moment que Beyoncé prend la parole pour dire ce qu’elle a ressenti durant tout ce long processus (huit mois de répétitions). C’est loin de tomber dans le mélo drame et Homecoming tient toujours plus à un spectacle qu’à un documentaire sur sa vie.

La mise en scène, qui fait référence aux universités américaines (HBCU)  avec ses fanfares et ses danseurs (ils sont environ 200), projette vraiment du jamais vu au spectacle! Son père a toujours rêvé de mettre les pieds dans une école de cette envergure et c’est pourquoi Homecoming y fait référence. Les chorégraphies m’ont souvent données envie de me lever dans mon salon et d’essayer de suivre la cadence.

Tout au long du spectacle en tant que tel, rien ne tombe dans le flafla, le superflu ou le « too much »! Tout est réglé au quart de tour, mais on ne le sent pas et c’est loin de paraitre rigide et sans âme comme d’autres spectacles d’artistes!

beyonce coachella homecoming netflixSource image: Netflix – consequenceofsound.net

Je me suis surprise à « Shazamer » plusieurs chansons et j’ai alors découvert qu’avec la sortie de Homecoming sur Netflix, Beyoncé à également produit un album live qui est disponible dès maintenant!  Je suis désormais vendue et j’ai plein de nouveaux « moves » à pratiquer lors de mes marches quotidiennes ou de mes partys de cuisine!

« Who run the world? »

GIRLS!

-->
Un article de
Valérie Goulet's Avatar
Valérie Goulet

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Qui a dit: «La femme est indépendante, elle achète de la lingerie pour elle-même afin de se faire plaisir avant d’être sensuelle pour l’autre»?