Arts Arts de la scène

Le Cirque du Soleil a fait ses preuves plus d’une fois. On sait que chaque spectacle atteint un standard de qualité et de divertissement inégalé. C’est pourquoi j’avais bien hâte d’assister à leur tout nouveau spectacle, Axel.

Axel, c’est un spectacle sur glace, un peu comme Crystal il y a quelques années. On est transporté dans un univers de musique des années 80 avec des costumes et des jeux de lumière flamboyants. C’est surtout ce qu’on se souvient de ce spectacle: la scénographie et le dernier numéro entrainant. La musique live a été un ajout important et très intéressant au spectacle, surtout dans un aréna comme le Centre Bell où la musique n’y est pas inconnue. Le son était très bon et a ajouté une ambiance de concert intéressante.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Cirque du Soleil (@cirquedusoleil) on

J’ai beaucoup aimé l’ambiance créée, mais j’aurais aimé que, pour une fois, on y aille moins dans le fantastique que dans les autres spectacles. Ils étaient bien partis au début, puis ils ont embarqué dans des batailles entre deux groupes qui, à ce jour, je ne comprends toujours pas vraiment qui ils étaient. Il faut dire que je n’avais pas lu l’histoire du spectacle avant d’y aller et ce fut une grave erreur. J’ai passé la première demie à regarder mon amie et à lui demander: « Comprends-tu ce qui se passe? » Elle était aussi bouche bée que moi. Pour vous expliquer rapidement, Axel, la star du spectacle, tombe en amour avec Lei. Le méchant Vi vole la lumière. Axel et Lei partent à la conquête de la lumière. Du moins, c’est ce que j’ai compris. Ah, et petit point, ne vous attendez pas à ce qu’Axel fasse des acrobaties. Il n’est là que pour chanter (mais il chante comme un dieu par contre, ça ne lui enlève rien).

Reste que je n’avais pas besoin de suivre l’histoire pour apprécier le spectacle. Par contre, ne t’attends pas à un spectacle du Cirque du Soleil comme on les connait: plus grandiose les uns que les autres. J’ai adoré le spectacle, mais il manquait d’acrobaties. J’ai commencé à sentir que j’étais au Cirque du Soleil lors du numéro de tissu à la mi-fin de la première partie; beaucoup trop long avant de s’y rendre. Le fait que le tout soit sur patin a dû faire baisser le niveau de WOW du spectacle, j’avais eu la même impression en sortant de Crystal. Par contre, contrairement à ce dernier, l’ambiance générale et les chorégraphies sur place m’ont fait pardonner cet élément. Il faut dire que je suis une grande fan de danse, alors voir autant de chorégraphies sur glace m’a beaucoup plu.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Cirque du Soleil (@cirquedusoleil) on

Les moments forts ont sans doute été les numéros musicaux, surtout ceux de la deuxième partie. La simplicité des mouvements durant « Creep » a rendu le tout magique. Le numéro musical final (je vous épargne le titre, car il saura vous surprendre!) a su clore le spectacle en faisant danser le Centre Bell au complet. Tu sors de là le sourire aux lèvres assurément. Pour ma part, c’est tout ce que je demande.

Source image de couverture: Facebook – Cirque du Soleil AXEL // Montréal
-->
Un article de
Marie-Chloé Falardeau's Avatar
Marie-Chloé Falardeau
Éditrice

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Le premier rhume, toute une épreuve!