Faits Vécus

En une seule année, j’ai fait énormément de ménage dans ma vie. Tout d’abord, j’ai fait au moins le ménage au complet de mon appartement à trois reprises. J’ai allégé en supprimant tous les pourriels de mes boites courriel et mis les dossiers inutiles de mon ordinateur sur un disque dur. Honnêtement, ma mère dit que faire du ménage chez soi, c’est faire du ménage dans sa tête et elle a parfaitement raison.

C’est si plaisant de rentrer chez soi et sentir l’odeur du propre. Avec le temps, faire du ménage en étant accompagnée d’une musique motivante, c’est aussi bon qu’un biscuit et un verre de lait. Est-ce un signe, qu’on vieillit, lorsqu’on est rendue à aimer faire du ménage? En réalité, je ne vais pas parler de ménage au sens propre (quel jeu de mots!). Je veux parler de l’élément où j’ai fait le plus du ménage au point d’en transformer ma vie. Il s’agit de mes priorités.

Quand nous sommes tombés en confinement, l’année dernière, avez-vous senti que la terre avait arrêté de tourner? C’est comme si on était en apesanteur. À travers les années, nous avons développé cette habitude où tout devait être rapide. Au point où l’instantané n’était plus satisfaisant. Notre monde a ralenti au point d’en perdre nos repères.

Dans la vie, on dirait qu’elle se résume par famille, travail et dodo. Quand on vieillit, notre vie prend un sens à travers nos obligations. En étant coupée de tout le monde, j’ai réalisé ce qui me manquait le plus. Où est le plaisir? J’ai compris que ce qui m’apportait ce sentiment de vivre. Ce n’était pas mon travail, ni mon compte de banque ou tout ce que je devais faire pour paraître comme une personne parfaite aux yeux des autres. 

fille assise dehors montagneSource image : Unsplash

C’était tous ces moments que je partageais avec mes proches. Il y avait les marches ou les soirées ciné avec ma meilleure amie, les discussions profondes avec des amies sur l’avenir des femmes, les soirées de jeu chez mes parents et tant de choses. En pandémie, j’ai fait le ménage de ma vie matérielle pour garder le plus de temps possible pour vivre d’autres expériences. Une amie m’a déjà parlé d’un exercice qui permettait de connaître quelles sont nos véritables priorités dans la vie. 

Prenez différents moments de votre vie où vous vous êtes senti coincé ou agacé. La cause est que ce moment a été à l’encontre d’une de vos priorités. À la fin du processus de réflexion, vous ne verrez que deux ou trois priorités sur votre liste. Mon amie disait que c’était une liste de choses facile à suivre, lorsqu’on doit prendre des engagements. 

Dans mon cas, c’était la famille avec les amies proches et ma santé mentale. La pandémie m’a fait comprendre que je peux bien avoir un compte en banque remplie à craquer, un travail prestigieux et un physique de mannequin. Que serais-je sans les gens que j’aime?

Et toi, quelles sont tes priorités? 

Source image de couverture : Unsplash
-->
Un article de
Mademoiselle Bonheur's Avatar
Mademoiselle Bonheur

Mademoiselle Bonheur est une blogueuse, libraire et futur coach du bonheur. Elle aime l’univers du cinéma, de la musique, de la littérature, de la danse...

Lire la suite
Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Je compare Friends et How I Met Your Mother: Est-ce si similaire?