Faits Vécus

On s’épuise remarquablement à chercher la clef magique.

Une clef qui ouvrirait de façon pénétrable la porte vers nos désirs les plus convoités  ; un bonheur immuable, une santé financière, physique et psychologique inaltérable et un succès indestructible. Nous sommes dans une société qui nous exhorte à être toujours plus, tout le temps. Nous détestons maladivement la perte de contrôle, l’imprévu, les restrictions, les lois, les encadrements. Nous nous sentons brimés aussitôt l’inconfort arrivé et développons une résistance profonde. Nous détestons avoir le sentiment que quelque chose nous glisse entre les doigts.

Et oui, nous sommes déraisonnablement indomptables, incontrôlables dans cette course contre la montre.

Une vague friable de stimulation extrinsèque qui nous éloigne de la réalité de la vie en communauté. Nul besoin de vous dire que cette clef enviée n’existe qu’à l’intérieur de nous. Notre bonheur, nos désirs, nos rêves, nos aspirations dépendent uniquement de nous, de notre perception. Nous sommes individuellement la clef qui ouvre inconditionnellement les portes aux merveilleuses possibilités futures.

Nous seuls pouvons créer notre propre compte de fée.

La baguette magique, c’est l’enfant à l’intérieur de nous qui la détient. Il suffit d’apprendre à l’écouter et à lui faire assez de place pour laisser la magie opérer. Laisser l’égo de côté. Nous devons changer cette défectuosité sociale. L’équilibre sera retrouvé lorsque nous unirons nos forces. Lorsque nous arrêterons de regarder le gazon d’à côté, nous commencerons à développer égoïstement cette soif de changer positivement le monde.

Un trésor inanimé.

Quand les choses deviennent inconfortables, ayez de la compassion envers vous-même et envers les autres. Apprenez à accueillir le changement. À sortir de votre zone de confort. Émerveillez-vous devant l’inconnu. Ayez une soif insaisissable d’apprendre de nouvelles choses. À entrer en contact avec de nouvelles personnes. Donnez-vous un défi à faire une fois par semaine. Jusqu’à ce que cela se fasse de façon naturelle. Changer votre environnement, changer votre routine.

Faites de votre vie, un tableau.

Un tableau sur lequel vous peignez une vie à votre image. Commencez par peindre le monde par la pointe de vos mots. Corrélativement, les paroles sont puissantes. Elles peuvent guérir ou bien être enivrantes.

Nous devons arrêter de vouloir chasser les ombres.

Nous devons simplement allumer ce qui est en nous et le faire éclore. Aussitôt que cette flamme sera sans faille, plus rien ne pourra vous atteindre de manière significative. La force est en chacun de nous. C’est pourquoi il faut arrêter, lentement et gentiment, les serrements de dents et augmenter favorablement l’envie effrénée de réduire tous les maux.

En nous serrant les coudes, nous ferons naître un monde meilleur.

Nous avons un beau décor, mais ce n’est pas un coup de foudre, surtout si on souhaite être ailleurs. Il n’est jamais trop tard pour agir et pour réussir à intégrer une culture d’inclusion  ; une vision d’ensemble, dans ce monde qui est le nôtre. Du moins, tout à l’heure. Nous devons sortir du manque et plutôt être dans la reconnaissance et l’abondance.

Nous y parviendrons seulement ensemble.

Le pays des merveilles, c’est aussi un monde qui nous rassemble.

 

Source de l’image de couverture : Unsplash
-->
Un article de
Shanie Bourbeau's Avatar
Shanie Bourbeau

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Qui veut faire un trip à trois?