Style de vie

Je suis excitée comme une puce de vous parler d’un artiste québécois que j’écoute religieusement depuis trois ans (mon premier article du Cahier vous encourageait à écouter ses chansons pour une séance de cocooning à la maison). Sa musique fut un coup de foudre à mes oreilles.

(À lire: Le Festival de musique émergente : une grande réussite)

On a tous un artiste qui nous a marqués pour une raison ou pour une autre. Moi, c’était lorsque je m’apprêtais à vivre l’expérience la plus stressante de toute ma sainte vie. Je suis tombée sur son travail tout à fait par hasard et depuis je ne m’en lasse pas.

Le 25 septembre dernier, l’auteur-compositeur-interprète Tremblay (Maxime Desbiens-Tremblay) a lancé son troisième album solo, Bleu septembre. Co-écrit avec Kevin Murphy et Claudia Bouvette, Tremblay a célébré le lancement au Patro Vys. Il était accompagné de ses musiciens Marc-André Pételle et Daniel Moranville ainsi que de ses fans et ses proches. Un verre à la main, la foule rassemblée pour l’occasion a eu la chance de rencontrer et de féliciter l’artiste.

Contrairement à ses deux précédents albums, Tremblay a délaissé la guitare acoustique pour des synthétiseurs et des beats électroniques (j’ai appris ce fait pendant la soirée, car je n’y connais rien en instrument). J’ai beaucoup aimé ce changement!

Pour avoir écouté ses trois trois albums (peut-être trop souvent me diriez-vous), j’ai constaté une évolution. S’il fallait vous l’expliquer, je dirais que le premier album, Ça va ça va, est très candide, jeune avec une joie indéniable en arrière trame. Il fait l’effet d’une boisson froide en plein été. Son deuxième album, Porcelaine, est plus réfléchi, délicat et sombre (sans utiliser ce terme de façon péjorative). Les chansons évoquent les relations de couple et sa fragilité. Il y a beaucoup de remises en question et en même temps, les métaphores disent tout ce que le coeur n’arrive pas à exprimer! Il fait l’effet d’être en hiver, mais de ne pas avoir froid malgré le vent qui claque au visage. Son troisième et nouvel album, Bleu septembre, livre un message d’espoir et de beauté. Comme si le pire était derrière soi et qu’on pouvait maintenant respirer et poursuivre sa route après quelques chemins tortueux. Comme un rayon de soleil en plein automne. Pas étonnant que son lancement ait eu un tel succès!

Alors que ce soit un cadeau pour votre blonde ou pour vous-même, vous allez adorer la musique de Tremblay. Et ce peut importe l’album que vous choisissez d’acheter. Courez chez un disquaire ou allez sur  Apple music dès maintenant! Il n’est jamais trop tôt  pour acheter vos cadeaux de Noël tsé! ;)

Pour connaître les dates de ses prochains spectacles et rester à l’affut des dernières nouvelles, suivez sa page Facebook et son compte Instagram @tremblaymusique.

Merci à Bruno Guérin qui a pris de magnifiques photos pendant l’événement! Suivez-le sur Instagram @bruno_guerin.

Je vous laisse, je retourne à sa musique avec mon verre de vin!

-->
Un article de
Hortense Bamas's Avatar
Hortense Bamas

Hortense est une fille qui se pose beaucoup de questions. Peut-être trop. Et on ne parle pas de questions simples, mais plutôt de grosses questions...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Un virage écolo, c'est pas si difficile