Style de vie

Si vous faites partie des milléniaux, vous avez probablement vu l’apparition des plus importantes consoles de jeux vidéo lors de votre enfance et vous faites partie de la première génération qui reconnaissait plus Mario Bros que Mickey Mouse.

En même temps que vos parents, vous avez découvert Internet et ses composantes, telles que Google et Yahoo, qui vous permettent de faire des recherches d’une facilité incroyable et d’une rapidité remarquable. Vous avez regardé diverses émissions à la télévision, soit Barney et le Bus magique, en passant par Bibi et Geneviève, les Razmoket et les Zigottos (il fallait être là à l’heure, sans quoi on allait manquer l’émission). Puis, lors de votre adolescence ou au début de votre vie adulte, vous vous êtes équipé d’un téléphone intelligent, ce qui a rendu votre accès à Internet beaucoup plus facile.

Dans les mêmes années, Facebook est apparu et vous a permis d’avoir un certain rapprochement avec les gens que vous connaissiez, tout en ayant parfois une réponse plus vite lorsque vous contactiez quelqu’un. De nos jours, avec l’apparition de Netflix, vous pouvez regarder une quantité phénoménale de films et de séries TV à partir du confort de votre salon ou même sur votre téléphone intelligent. Bref, dans ce sens, grâce à l’Internet, on peut quasiment avoir tout ce qu’on veut ; il suffit qu’à le demander.

Source image : Unsplash

Ce qui semble être une vie de rêve n’est qu’une facette de ce qu’on doit affronter de nos jours. La génération des milléniaux est celle qui a beaucoup plus de facilité à accéder aux métiers de leurs rêves, comparativement aux générations antérieures. Peu importe si un jeune souhaite devenir enquêteur, psychologue,  vétérinaire, architecte ou bien infographiste, on nous a tous dit qu’on pouvait faire le métier que l’on voulait. Pourtant, tout ça ne se fait pas que par un coup de baguette magique. En effet, certains jeunes semblent oublier qu’il faut travailler et s’investir pour obtenir un diplôme et ensuite obtenir l’emploi de notre rêve. De plus, il est plus facile d’obtenir certains emplois que d’autres. Par exemple, si je prends le métier de réalisateur de film, ça ne prend pas qu’un baccalauréat en études cinématographiques pour obtenir cet emploi. Il faut commencer par de plus petits emplois dans le domaine du cinéma et il faut travailler d’arrache-pied pour espérer devenir réalisateur de films. Parallèlement, si vous avez un emploi quelconque et que vous désirez avoir une promotion, vous ne pouvez pas vous asseoir sur vos lauriers ; vous devez travailler pour avoir ce que vous voulez. Dans tous les cas, c’est un processus long et pénible, mais ça en vaut la peine.

Un autre domaine dans laquel certains jeunes veulent trop se dépêcher, c’est en rapport avec l’amour. Ils pensent qu’ils peuvent obtenir l’amour de leur vie en un claquement de doigts. Mais, ils oublient que d’être en relation amoureuse, ça prend non seulement du temps, mais également de la volonté. Avec Tinder, nous avons parfois une plus grande facilité à rencontrer du monde. Par contre, être en amour, c’est toute autre chose. Sauf qu’on dirait qu’après une première rencontre, certaines jeunes laissent déjà tomber l’autre personne parce qu’ils espèrent absolument avoir le résultat escompté. Il faut dire que certaines personnes prennent des semaines avant de « tomber en amour », alors que pour d’autres, ça leur prend des mois. Si les jeunes pensent qu’il faut attendre leur prince charmant ou leur jolie princesse sans faire le moindre effort, ils se trompent. S’ils se disent que c’est uniquement l’autre personne qui doit montrer son intérêt, c’est une erreur. Non seulement ça prend un effort entre deux personnes pour arriver à un but commun, mais être en couple, c’est également un investissement qui demande beaucoup de temps de la part des individus. En passant, je tiens à dire que c’est possible qu’une personne que vous venez de rencontrer ne veut pas tout de suite avoir de relations sexuelles. Il est possible que l’autre personne ait besoin de plus de temps que vous le pensez, et c’est tout à fait normal.

En amour comme au travail, il y a deux mots à retenir : patience et effort. Toutes ces choses prennent du temps, de la volonté et parfois même des sacrifices. Ça peut être un processus long, ardu, parfois pénible, d’autres fois difficile, ou encore complexe. Le résultat est gratifiant si on y met de la patience et de l’effort. Mais, il faut dire qu’il y a également d’autres domaines où ça prend de la patience et de l’effort pour arriver à un bon résultat. Prenez par exemple un sport : pensez-vous que ça prend que quelques semaines pour un jeune qui prend des cours de lutte de devenir un bon lutteur en si peu de temps? Ou encore, si on prend une activité comme celui de photographe : chaque personne qui commence dans ce domaine y va par essai-erreur. Certaines photos sont meilleures que d’autres, mais chaque photographe s’améliore de jour en jour, car ils ont de la volonté à continuer et à performer dans leurs projets. Au final, dans chaque cas, que ce soit en amour, au travail, dans un sport ou dans une activité, il faut travailler, s’investir et être patient.

Après tout, le jeu en vaut la chandelle!

 

Source image de couverture : Unsplash

-->
Un article de
Jean-Michel Bélanger's Avatar
Jean-Michel Bélanger

Après avoir écrit ses pensées pendant plusieurs années sur son mur Facebook, Jean-Michel a décidé de rejoindre Le Cahier afin que ses idées et ses...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Alcatraz : la prison la mieux gardée des États-Unis