Faits Vécus

On va se le dire, il nous est tous déjà arrivé de vivre un moment assez cocasse au travail. Pour certains, ce fut très drôle alors que pour d’autres, ce moment s’est plutôt mal terminé. Je vous présente donc aujourd’hui des anecdotes de nos collabos des pires jobs qu’ils ont eues.

(À lire : Pourquoi je déteste les travaux d’équipe)

La fois où… il s’est passé beaucoup trop de choses en 4 semaines

« Pour débuter, la gérante me dit que je vais faire environ 16 heures par semaine. La première semaine que je suis rentrée, elle me fait faire 32 heures. À ma deuxième journée, mon cousin (qui a travaillé là aussi) a dû rester 45 minutes de plus avec moi pour se faire des beignes au four parce que je ne fournissais pas tout et celui qui me formait s’était poussé en me mettant dans le trouble. À mon troisième quart de travail, on m’a mis toute seule à la cuisson alors que je n’avais pas reçu la formation appropriée. Finalement, j’ai donné ma démission à la quatrième semaine».

La fois où…

« J’ai donné ma démission, car mon patron ne voulait pas me donner congé pour que je puisse aller à mon bal de finissant. »

La fois où… j’ai quitté ma job à cause d’un lendemain de veille assez difficile

« Ma mère m’avait trouvée une job à la boulangerie du quartier. C’était une de mes premières jobs, j’avais environ 16 ans. J’avais eu une formation d’une journée et je savais déjà que je n’allais pas aimer ça. Une semaine après, je devais rentrer vers 8 heures pour ma première vraie journée. J’étais sortie la veille et j’avais pris une grosse brosse. Je me suis présentée le matin avec une grosse gueule de bois. Après à peine une heure, je suis allée vomir dans les toilettes et je suis partie en disant que j’étais malade. Je suis repartie me coucher chez mon amie et en après-midi, j’ai appelé pour dire que je ne reviendrais pas. Crois-moi, ma mère était en beau maudit! Mais cet été-là, je me suis trouvée une autre job que j’ai gardée jusqu’à mes 23 ans alors je me dis que ça devait être un acte manqué ».

La fois où… j’ai remplacé l’assistant-gérant

« J’étais superviseure dans une épicerie et j’aimais quand même ça pour une job d’étudiante. Mais une fois, on m’a demandé de faire les tâches de l’assistant-gérant du département de la viande pendant ses vacances. ARK! Je suis déjà sensible aux odeurs et je ne capote vraiment pas sur la viande. J’ai dû scanner un panier d’épicerie plein de viande passé date (pour notre inventaire, savoir ce qu’on jette). C’était la pire tâche que je n’ai jamais faite! »

viande et couteauSource image: Unsplash

La fois où…

« J’ai peinturé une piscine d’une école secondaire au pinceau! Je n’avais pas d’escabeau, donc je courrais et sautais pour peinturer le haut (HAHA!) ».

La fois où… j’ai perdu beaucoup d’argent

« J’ai eu une job de serveuse et préposée à l’entretien dans une auberge en Allemagne. J’avais appris l’allemand standard au Cégep et c’était l’été avant l’université (travail deux mois, vacances un mois). J’avais été envoyée dans le sud et je ne comprends rien de l’allemand bavarois. Je prenais les commandes des clients en comprenant à peine la moitié de leurs demandes. Je ne faisais même pas payer les clients parce que ça m’angoissait trop de gérer l’argent (et donc je ne faisais pas de pourboire!) ».

La fois où… je suis devenue végétarienne à cause de ma job

« À l’âge de 18 ans, j’ai été embauchée dans un abattoir porcin. La paie était bonne et je me croyais tough. En plus, on m’avait dit que les femmes travaillent principalement à l’emballage de la viande et que je ne verrais probablement jamais l’ombre d’un animal. Quelle ne fut pas ma surprise quand je me suis présentée pour mon premier quart de travail et qu’on m’a appris que j’allais travailler à l’abattage… Je vous passe les détails, mais disons que les porcs étaient à peine morts et encore en un morceau quand ils arrivaient à ma station. J’étais complètement ébranlée, j’entendais les cochons crier… Quand est venue la pause du dîner, j’avais un sandwich au jambon dans mon lunch! Je n’ai pas été capable de manger et j’ai prétexté avoir trop mal au dos pour continuer ma journée. Je n’y suis jamais retournée. Quelques années plus tard, je suis devenue végane ».

La fois où…

« J’ai donné ma démission parce que mon patron, qui m’avait autorisé un congé pour que je puisse accompagner un ami au mariage de ses parents, exigeait que je rentre travailler pour remplacer une personne malade. Il m’a dit que si je ne me présentais pas, il considérerait mon refus de travailler comme une remise de démission. Je m’étais acheté une robe pour l’occasion, le choix était simple! (OUPSI) ».

 

Et toi, t’es-t-il déjà arrivé un moment cocasse au boulot?

 

Source de l’image de fond : Unsplash

 

-->
Un article de
Alyssia Bourgeois's Avatar
Alyssia Bourgeois

Alyssia est une vraie fille de campagne. Simple, drôle, souriante. Elle est attachante et sa joie de vivre est contagieuse. Elle aime partager ses découvertes...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Il pleut des gens