Faits Vécus

À toi qui viendras après lui,

Sache que j’ai été aimée, j’ai été blessée. Sache que je me remets tranquillement de mes blessures, je traine encore ces maudites valises du passé, et malheureusement, je crois que je les trainerai toute ma vie. Je sais, ce serait facile de dire « fille tu n’as qu’à l’oublier, tu n’as qu’à passer par-dessus. » Mais peut-on vraiment passer par-dessus et oublier l’homme de notre vie? Oui, je l’ai connu, non, ce ne sera jamais toi, même si tu me promets ciel et terre, même si tu essaies ben ben fort… Je l’ai connu, je l’ai vu dans ses yeux, une trop courte histoire pour un feu aussi fort.

À toi qui viendras après lui,

Sache que je vais t’aimer de tout mon cœur, il se peut que j’aie peur, il se peut que je demande d’être réconfortée. Il se peut même que ce soit complètement l’inverse, que je sois détachée et distante, mais il n’en reste pas moins que j’ai beaucoup d’amour à te donner et qu’il sera fort et sincère.

Sache que même si je t’aime de plus en plus chaque jour, il se peut que parfois tu entendes mes sanglots sous l’eau qui coule tranquillement dans la douche. Il se peut que l’on se réveille au petit-matin et qu’une larme furtive coule sur ma joue.

plan très proche d'une larme qui coulesource image : Unsplash

À toi qui viendras après lui,

Sache que je vais avoir une pensée pour lui à quelques reprises, il a été important pour moi, il a fait de moi la femme que tu aimes, donc ne lui en veux pas, mais sois reconnaissant pour tout le mal et le bien qu’il a pu faire à la femme que je suis.

Sache que si aujourd’hui je me permets d’être aimée, si aujourd’hui je me permets de me mettre belle pour toi et bien, c’est grâce à lui.

À toi qui viendras après lui,

Je m’excuse d’avance, car il se peut que les souliers soient difficiles à chausser, mais jamais je vais t’en vouloir pour ça. Je m’excuse si je ne t’appelais jamais homme de ma vie, par contre, tu serais MON homme, peut-être mon mari et pourquoi pas le père de mes enfants. Je m’excuse d’avance si je soupire une fois de temps en temps, ce ne sera pas d’ennui, détrompe-toi, seulement que peut-être tu auras dit ou fait une petite chose qui me fera penser à lui.

Mais à toi qui viendras après lui,

Je vais t’aimer, vraiment, du plus profond de mon être, à tous les jours un peu plus fort. Je vais te regarder avec mes petits yeux de femme qui regarde son homme, comme au premier jour. Je vais être une femme exemplaire, tu ne remarqueras jamais que cet homme est entré dans ma vie, tu seras le bon, tu seras mon homme, celui avec qui j’aurai envie de bâtir les plus belles merveilles, celui avec qui j’aurai envie de rire, mais surtout tu seras celui que j’ai envie d’aimer pour le restant de ma vie.

source image de couverture : Unsplash
-->
Un article de
Daphnée Charron's Avatar
Daphnée Charron

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Un artiste québécois à connaître