Faits Vécus

Mon âme sœur, mon amour, ma complice, ma si douce compagne de vie. Tu m’es tombée dessus sans crier gare, au moment où je m’y attendais le moins. Je sais bien que tout le monde nous dit tout le temps que la bonne viendra au bon moment, qu’il ne faut pas chercher et qu’il ne faut pas perdre espoir de rencontrer l’amour de sa vie, mais il était temps que tu arrives. Sans manquer de respect aux personnes qui avaient passé dans ma vie avant, notre relation est à des milliers d’années lumières de ce que je pensais que pouvait être l’amour, le vrai. Dès que nos chemins se sont croisés, j’ai compris pourquoi cela n’avait jamais marché avant, parce que c’était toi qui devais être la femme qui partage ma vie.

De près ou de loin, nos cercles d’amis, résidences, activités et intérêts ont fait en sorte que nous nous sommes probablement déjà croisés dans le passé, mais que le bon moment n’était pas encore arrivé. Nous avions tous les deux des choses à vivre, des choses à apprendre et des choses à faire pour être les personnes que nous étions lors de notre rencontre. Les blessures du passé, les mille et uns détours que j’ai empruntés dans ma vie, le travail que j’ai fait sur moi, la petite flamme d’espoir que j’ai toujours tenté de garder animée et la petite voix interne parfois difficile à écouter, qui me disait que tout allait se placer en temps venu, tout cela a pris un sens quand je t’ai connu. Je n’aurais pas été l’homme duquel tu es tombée amoureuse sans tout cela, alors je te le dis, je repasserais par les chemins les plus noirs et les moments les plus difficiles encore et encore si c’était à refaire pour toi ma belle amour.

Mon changement de cap à 180 degrés pour retourner à l’école à 27 ans, mes trois années d’université à bucher pour devenir travailleur social et mon année très confrontante en stage ont valu plus que la peine, car je t’ai rencontré toi. Même si je ne travaillais pas un seul jour de ma vie comme T.S., les sacrifices, le dur labeur et les remises en question auront trouvé leurs raisons du fait que c’est à toi que devait me mener cette étape de vie. Rien n’arrive pour rien, un autre proverbe qu’on entend souvent et qui nous emmerde lorsque notre vie ne va pas comme on le voudrait, mais dès que les nuages se tassent, que la vie use de sa magie pour embellir notre réalité par des surprises inattendues, on comprend que c’est vrai, qu’effectivement tout est lié et que tout a un sens pour qui sait le voir. L’univers a conspiré à nous unir et tout d’un coup, je réalise à quel point la vie peut être simple, belle et douce.

couple qui se tient les mains noir et blancSource image: Unsplash

Approchant de la trentaine, avec des amis mariés, d’autres avec des enfants ou bien certains en relation depuis de nombreuses années, une certaine partie de moi se demandait ce qui clochait et appréhendait cette nouvelle décennie. Je me disais que peut-être était-ce moi qui étais trop difficile ou bien que ce fût moi qui ne correspondais pas bien aux attentes. Je n’avais jamais habité avec une de mes ex et simplement l’idée de le faire me freinait énormément. Pourtant, avec toi, tout est si facile, si naturel, que je suis heureux d’avoir hésité, d’avoir eu peur avant, car c’est avec toi que je devais vivre ces moments. Notre premier déménagement, notre premier chez nous, toutes ces belles activités et ces moments inoubliables. Notre intimité, notre nid douillet, notre petit havre de paix, il est peut-être peu pour certain, mais pour nous, c’est tout ce que nous avons besoin pour vivre notre rêve jour après jour. Oui, j’ai bien dit un rêve, car jamais je n’aurais pensé être aussi bien avec quelqu’un.

Du coup, je n’ai plus peur de la trentaine qui s’est amorcée à tes côtés, mais je suis au contraire enthousiaste, car je sais que les années à venir seront merveilleuses avec toi pour partager mon quotidien et pour construire jour après jour une réalité qui nous ressemble, nous comble et, surtout, qui fait du sens pour nous deux. Tu es une conjointe avec qui il est bon de vivre, une femme qui me fait grandir chaque jour et une amoureuse hors-pair, tu es mon âme sœur quoi! Tu fais ressortir le meilleur de moi-même, tu vois tout le bon que même moi j’avais de la misère à voir par le passé, tu m’aimes à ma juste valeur, avec mes qualités et mes défauts, tel que je suis, sans chercher à me changer ni à faire de moi quelqu’un que je ne suis pas.

Tous les matins, j’ai la chance de me réveiller à tes côtés pour affronter une autre journée au travail ou bien pour profiter de nos congés ensemble, et, chaque soir, j’ai la joie de rentrer au bercail te retrouver, dans notre foyer. J’avais lu un jour que seule notre femme pouvait faire de notre demeure une maison, un foyer, et c’est vrai, car pour la première fois, je me sens chez moi, chez nous, auprès de toi. Tu es une personne magnifique sous tous les aspects. Belle comme cela ne se peut pas, le regard brillant d’amour, le cœur sur la main et le sourire toujours aux lèvres, sauf quand tu as trop faim et que tu t’en peux plus, ton authenticité, ta joie de vivre, tes valeurs et ta grandeur d’âme font de toi mon être préféré, ma spéciale.

coeur rouge sur ficelle mur blancSource image: Unsplash

Je tenais à t’écrire ces lignes ce matin en buvant mon café, car je tiens à ce que tu saches ô combien je tiens à toi, combien je réalise la chance que j’ai de partager ma vie avec toi et, le plus important, que je sais que tu es la femme avec qui je veux vieillir. Je t’aime et, chaque jour, je n’ai qu’un souhait, être digne de cet amour et te le rendre du mieux que je le peux de tout mon être.

À toi, mon âme sœur

-->
Un article de
Jonathan Lépine's Avatar
Jonathan Lépine

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Banc d'essai: 4 soutiens-gorge sport de La Vie en Rose!