Faits Vécus

Salut fille. Je ne te connais pas. Je ne connais pas non plus ta vision de l’amour. Néanmoins, je suis quasi certaine que tu aspires toi aussi à l’amour, le grand, le vrai, l’authentique. Je ne parle pas de l’amour irréel sorti tout droit d’un film de Nicholas Sparks, t’as passé l’époque de croire au Père Noël. Peut-être qu’en lisant ces lignes tu te dis « ohhh non, je ne veux plus rien savoir » en te mentant à toi-même parce que tu sors d’une relation difficile, parce que ta dernière fréquentation a fait demi-tour en tournant les talons un peu trop vite ou parce que t’es un peu désillusionnée des relations de ta génération. Je te comprends, je suis de même moi aussi.

Je sais que tu as déjà essayé de te convertir aux règles (ou aux non règles) des relations modernes. Tu as tenté d’être plus « easy going », de faire taire la petite voix qui te disait d’arrêter d’être coincée en respectant les étapes et t’as déjà même fait l’essai des histoires sans lendemain et des presque relations en essayant de remuer ton besoin d’un futur en-dessous du tapis. Sauf que ce n’est pas toi ça pis quand tu tasses le tapis, ça reste là, ça ne disparaît pas comme par magie.

Les relations sans engagement qui perdurent dans le temps, ça ne t’intéresse pas. T’as assez de couilles pour plonger tête première dans une relation complète. Parce que t’es prête à accepter quelqu’un dans son intégralité, avec ses forces et ses difficultés parce que tu attends que quelqu’un fasse pareil avec toi. Dans le fond, tu veux juste du vrai. Parce qu’avoir juste les bons côtés d’une relation, c’est de s’assujetir à une grande immaturité émotionnelle qui ne pense qu’au plaisir pis c’est pas une relation fast-food que tu veux. Parce que ça nous laisse toujours sur notre faim sans nous rassasier complètement, ça peut même parfois te donner mal au ventre.

Accepter les mauvais penchants, c’est pas tolérer une relation toxique, ça tu sais faire la différence parce que t’en as déjà fait l’expérimentation. T’as déjà oublié que tu valais plus que d’être une option, un accessoire, un objet. Parce que ce n’est pas vrai que l’amour c’est d’endurer tout. L’amour c’est d’abord de s’aimer soi-même, c’est d’être capable d’endurer le fait d’être seul même quand tu aimes encore, c’est de s’éloigner des relations à sens unique même si t’aurais voulu continuer, c’est de continuer à croire au beau même quand tu as été brisée.

Bien des gens deviennent détachés de leurs émotions, trop las d’en avoir trop vécues. Bien des gens ne se mettent plus à la place de l’autre, révoltés par le fait qu’ils ont un jour été déconsidérés. Bien des gens refusent de s’attacher puisqu’ils ont déjà été blessés. Je ne crois pas que ce sont de mauvaises personnes au fond, ils se disent peut-être qu’ils l’ont un peu trop été.

planches bois coeur amourSource image: Unsplash

Sauf que toi, ça ne te tente pas. Tu ne veux pas devenir insensible, tu ne veux pas vivre dans la peur. Tu ne veux pas t’empêcher de sauter dans le vide d’un coup que ton parachute ne s’ouvre pas parce que tu veux avoir la chance d’apprécier le paysage vu d’en haut. Ça se peut que tu capotes un peu, pis c’est normal. Tu veux ressentir les choses, donc t’acceptes de ressentir l’euphorie dans tous tes membres quitte à ressentir l’angoisse dans le creux de ton ventre une fois de temps en temps.

Je le sais que tu vas vouloir te munir d’un bouclier quand t’auras des bobos qui ne seront pas encore cicatrisés. Je sais que tu vas encore généraliser que les gars sont tous pareils quand certains d’entre eux t’auront échaudée. Je sais que tu vas finir par te rappeler qu’il y en a des bons parce que t’as même un petit tiroir dans le coin de ton cœur où tu conserves des beaux souvenirs de ceux qui t’ont respectée et qui t’ont tenu la main pendant un p’tit bout de chemin.

On est tous différents, mais à la fois tellement pareils. On aspire tous au bonheur. On aspire tous à quelque chose de beau.

Je le sais, fille, que tu ne te sens pas à ta place dans les relations d’aujourd’hui. Sauf que je te souhaite de t’autoriser à faire la place à quelqu’un qui va être prêt pour toi, qui va avoir respecté tes principes, tes valeurs et ton rythme. Celui-là, il existe. Celui-là, il va avoir le mérite de te gagner toi, la fille qui se respecte, la fille qui respecte pour que vous arriviez à vous respecter ensemble et vous aimer. Je te le souhaite sincèrement, tu le mérites.

-->
Un article de
Jessica Bergeron's Avatar
Jessica Bergeron

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Hollywood est un homme blanc