Faits Vécus Style de vie

Laissez-moi vous parler de ma douce amie Vietnamienne, cette magnifique jeune femme, ses cheveux noirs, son timide sourire, ses petits yeux rieurs, tout cela mixé à une sincère gentillesse et une réelle sincérité dans ses mots et un courage incroyable dans ses choix de vie. Son coeur tendre et farouche, appartient pour aujourd’hui et à jamais au Vietnam, son pays d’origine, même si ses pieds ont longtemps foulé le pays où elle a pointé le bout de son nez, sa tendre France.

J’ai rencontré cette perle mystérieuse et énigmatique, lors de nos études en France, et je me souviendrai toujours de sa timidité et de ce besoin qui l’animait déjà, découvrir qui elle était vraiment, pour enfin être entièrement elle. Alors, il y a quelques années, elle a eu le courage de repartir sur les traces des origines de sa famille, d’oser aller vivre à l’autre bout du monde, au Vietnam, pour cette superbe quête.

Le Vietnam a été le premier pays que j’ai souhaité découvrir il y a un an, lors de mon premier voyage solo, et ce fut pour moi l’occasion de retrouver ma douce amie vietnamienne, que je n’avais pas vue depuis cinq longues années.

avion aile voyage nuagesSource image: Unsplash

L’avion a atterri à l’aéroport de Saigon, et c’est le coeur rempli d’excitation que je me suis hâtée de sortir de l’avion pour la retrouver. Tout en marchant dans le hall de l’aéroport, j’étais à la fois émue, et en même temps curieuse de voir comment chacune d’entre nous avions évoluée, comment chacune d’entre nous avions vieilli et comment chacune d’entre nous avions vu nos rêves se réaliser ou partir en fumée. Et enfin, elle était là, je m’en souviens comme si c’était hier, son visage lumineux, son rouge à lèvres rouge vif et ses bras tous frêles qui me serraient fort, très fort. J’en ai encore des frissons.

Nous avons tant discuté, nous avions tant de choses à rattraper, nous avons passé 10 jours ensemble, qui ont été intenses et merveilleux, puisqu’on en a profité à fond!

Et il y a eu cette merveilleuse discussion dans ce taxi, où j’ai senti mon coeur se remplir d’une immense joie, et mes yeux bouillir d’émotion! Là devant moi, je voyais mon amie comme je ne l’avais jamais vue, si heureuse et épanouie, bien plus bavarde qu’elle ne l’a jamais été, maquillée et habillée d’une manière si élégante et féminine, dans la sincérité des mots et osant bien plus s’exprimer, pleine de courage et confiante en l’avenir.

J’ai alors compris en cet instant qu’elle ne reviendrait pas vivre en France, car elle avait trouvé sa juste place ici dans son pays au Vietnam. Je vous souhaite de vivre cette sensation un jour, ce sentiment incroyable qui nous fait dire que le bonheur de notre amie compte plus que tout, et qu’elle l’a enfin trouvé, et que c’est beau. Et même si cela veut dire qu’on ne se verra pas souvent, puisqu’elle vit à l’autre bout du monde, et bien ce n’est pas grave, car tout ce qui compte pour moi, c’est son bonheur, et qu’elle soit la plus heureuse du monde.

Tout au long de mon voyage, sur les routes du Vietnam, à chaque personne que je rencontrais, je voyais en chacune d’elle un peu de ma douce amie Vietnamienne. Je voyais sa gentillesse, je voyais son sourire sincère, je voyais sa discrétion, je voyais son honnêteté, je voyais sa charmante maladresse, je voyais sa force, je voyais son courage, je voyais sa joie de vivre, je voyais mon amie telle que je l’aime.

A présent et pour toujours, une partie de mon coeur appartient au Vietnam, réfugié sur l’épaule de mon amie, prêt à l’épauler au besoin.

vietnam femme chapeauSource image: Pexels
-->
Un article de
Madeline René's Avatar
Madeline René

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Le suicide qui ne doit pas être tabou