Faits Vécus
Je veux vous faire passer ce message pour que vous puissiez entendre mon cri de détresse.

Le racisme n’est pas seulement aux États-Unis, mais aussi au Canada, donc nous devons en parler. Depuis que je connais l’histoire liée à la couleur de ma peau, mon cœur est ébranlé. Cependant, depuis quelques semaines, mon cœur est fracassé, j’ai mal pour mes confrères assassinés par la brutalité policière injustifiée. Je dois donc laisser sortir ce cri de douleur.

Nous vivons dans un monde où les noirs doivent se battre corps et âme pour se prévaloir de leurs droits humains fondamentaux et pour avoir de meilleures opportunités. Nous crions haut et fort quand l’un de nos confrères se fait assassiner, mais en vain. Nous avons tant souffert, depuis plus de 400 ans, et aujourd’hui encore, nous devons nous battre pour que justice soit faite. Notre but est de mettre fin à de telles situations.

black lives matter manifestation racismeSource image: Unsplash

Une question s’impose: pourquoi tant de haine?

Le racisme ne se limite pas aux assassinats que vous voyez dans les médias. En effet, une simple remarque déplacée en est un exemple, mais c’est trop souvent banalisé. Nous ne naissons pas haineux, nous apprenons à le devenir. Il faut une prise de conscience dès l’enfance. Notre société doit se rééduquer.

Des millions de vidéos et images difficiles à regarder montrent des noirs brutalisés, tués par des citoyens et policiers. Je suis noire et j’ai deux jeunes frères, cela aurait pu être l’un d’eux dans une de ces vidéos. George Floyd, et beaucoup trop d’autres, ont été tués injustement.

Bien évidement je ne cautionne pas les crimes et délits commis par les noirs. Je crois que les noirs, comme n’importe quel criminel et délinquant, doivent répondre de leurs actes devant la loi. Toutefois, ils ne doivent pas être brutalisés injustement et encore moins être assassinés à cause de la couleur de leur peau.

Martin Luther King, Nelson Mandela, Alicia Garza, Patrisse Cullors et Opal Tometi (à l’origine du mouvement Black Lives Matter) et tant d’autres ont entamé des protestations pacifiques, mais le problème persiste. Alors, bien que je ne cautionne pas les actes de certains manifestants, je comprends leur rage.

cri du coeur douleur peur peineSource image: Unsplash

Pour le bien de tous, nous devons mettre fin à ces injustices raciales. Aidez-nous à crier et à dénoncer ces atrocités. Mon peuple et moi sommes fatigués, nous voulons la paix et la justice, simplement.

Lorsque nous disons que la vie des noirs compte, nous ne disons pas que la vie des autres ne compte pas. Nous disons simplement que la vie des noirs comptent AUSSI. Nous ne disons pas que les autres ne vivent pas des situations inégalitaires et difficiles, nous disons simplement que nous avons besoin d’aide présentement.

Comment nous aider?

  1. Lorsque vous avez des discussions avec vos amis/familles/enfants faites attention aux mots que vous choisissez pour parler des autres ethnies.
  2. Publiez sur vos réseaux sociaux votre désaccord avec le racisme.
  3. Signez les pétitions que vous voyez circuler sur les réseaux sociaux pour que justice soit rendue.
  4. Allez manifester lorsque c’est possible pour vous.
  5. Soutenez les organismes militants pour cette cause.
  6. Partagez cette lettre.
– Cri de cœur d’une jeune noire en détresse
-->
Un article de
Rosela Altenor & Chrislande Joseph's Avatar
Rosela Altenor & Chrislande Joseph

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Mi-trentaine, diplômes en poche, toujours à la recherche de sa voie (Partie 1)