Faits Vécus

2019, tu as été riche, émouvante et surprenante. 2019, tu as été vive et déchirante. Après m’être plongée naïvement dans la jungle du célibat, tu m’as appris. Bercée par la confiance et le commencement, j’ai entamé chaque rencontre avec sourire et ouverture. Certaines rencontres furent éphémères ou quelque peu prolongées. Prolongées jusqu’à tant qu’il ne reste que de piètres miettes, qu’un silence lourd règne. Que les sourires se font de plus en plus rares et que le doute s’installe. L’année passée, il y a eu un viol, il y a eu des rires et il y a eu du partage. Il y a eu du jugement, du jugement de mes pairs et surtout du jugement de ma propre personne à mon égard. Il y a eu des corps qui s’entrelacent, il y a eu des baisers passionnés et il y a eu des larmes. Il y a eu de l’évitement. Il y a eu désensibilisation de ma part. Par peur, par appréhension, je me suis noyée dans l’exploration corporelle. J’ai développé rapidement des liens qui se sont cassés aussi vite qu’ils se sont créés. Je me suis mise vulnérable chaque fois, à l’affût d’être rejetée et d’être jugée.

champ de bléSource image: Marie-Philip Mercier

J’ai rencontré des hommes honorables, des hommes mêlés, des hommes brisés ainsi que des hommes indisponibles. Cette année, je vous salue et je vous souris. Je vous remercie de l’apprentissage que vous m’avez apporté. Malgré cette richesse acquise, je me souhaite de la tranquillité et de la douceur. Finis les gros ouragans émotionnels qui ravagent tout sur son passage. Fini d’avoir le cœur fracassé pour quelques instants de fantaisie. Cette année, je veux établir des liens tranquillement et sûrement. Je veux explorer mes passions et je veux apprendre. Je veux lire et je veux vivre.

Cette année, je prends le temps de souffler et d’apprécier. Cette année, j’arrête de geler mes émotions par coups de bassin bien prononcés, de baisers bien langoureux et de mains délicieusement curieuses. Finies les histoires dites compliquées, finie l’indisponibilité. Aujourd’hui, je prends le temps de vivre l’inconfort. Je souhaite sortir de ma zone de confort et de faire confiance à mon instinct. Je veux apprécier chaque instant. Je veux pouvoir dormir proprement et sentir le réconfort de ma demeure si accueillante. Je veux prendre le temps de cajoler mon félin, de lui apporter chaleur et amusement. Je veux pouvoir prendre des nouvelles de mes grand-mères, de voir mes sœurs, de vivre des moments mémorables auprès des gens qui le méritent. Je veux pouvoir émouvoir, je veux partager et je veux établir des limites. Je veux apprendre à dire non, je veux me donner le droit d’être en colère. Je veux savourer mon existence. Je veux exagérer, je veux porter des tulles extravagants et des manches bouffantes. Je veux être émotionnelle. Je veux être moi.

Cette année, donnons-nous le droit d’être qui nous sommes. Soyons indulgents envers nous-mêmes. Pardonnons-nous et donnons-nous autant d’amour que nous sommes prêts à en donner aux autres. Prenons le temps de savourer nos cafés matinaux, de saluer gentiment nos collègues et de nous montrer disponibles aux gens que nous apprécions. Soyons courageux et osons le changement. Prenons les devants et faisons confiance. Évitons les barrières émotionnelles et prenons un moment pour nous célébrer.

femme assise lit blancSource image: Marie-Philip Mercier
-->
Un article de
Marie-Philip Mercier's Avatar
Marie-Philip Mercier

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Y'a eu un raz-de-marée dans ma tête pour la première fois