Faits Vécus

En prenant du recul sur l’enseignement que nous ont offert nos parents, nos expériences et nos apprentissages, on réalise que certains aspects de ce qui nous composent nous déplaisent ou nous rendent fiers. En portant un oeil critique sur les valeurs transmises par nos proches, nos erreurs, le monde dans lequel on évolue, on retient certaines leçons qu’on aimerait bien inculquer à nos propres enfants à notre tour. Voici sept choses que ma fille va savoir:

1. Tu es tellement plus que ton corps. Tout ce que tu es ne pourra jamais être contenu dans ce qui est purement ton enveloppe charnelle, attribuée au hasard dans la grande loterie de la vie. Tu es avant tout un univers de miracles et d’improbabilités, un esprit intelligent et sensible, un coeur d’une grande gentillesse. Quand on te dira que tu es jolie, accepte le compliment et dis merci, mais ressens une véritable fierté quand on complimentera ta tête.

corps d'une femme derrière pellicule plastiqueSource image: Unsplash

2. Aucun garçon ne devrait représenter toute ta vie. Pas plus celui qui t’as chaviré quand tu avais 15 ans que celui avec qui tu te réveilleras tous les matins pendant cinq ans au cours de ta vingtaine. Quand ils te transformeront en champ de bataille en te disant qu’ils ne t’aiment plus, remercie-les pour les leçons et pars. Quand tu penseras que ta tristesse est si grande qu’elle pourrait te submerger, rappelle-toi que le monde n’arrête pas de tourner. Les oiseux continuent de chanter, le soleil se lèvera demain et le jour d’après, et toi aussi. Bien sûr, tu les laisseras tous partir sans jamais vraiment les oublier, les garçons écrivent toujours leur nom au Sharpie sur les cœurs, mais je te promets, un jour tu te réveilleras et tu peineras à te rappeler le son de leur voix.

3. Ta place est valide. On tentera de te contenir, de te repousser dans les coins, loin de la lumière. On t’interrompra et on t’ignorera. Ta place est valide, mais elle ne te sera pas donnée. Il faudra se battre. Ne laisse personne te faire sentir comme si tu avais besoin d’être réduite, diminuée, faible. Ils sont effrayés par ton pouvoir. Cette force, elle ne peut pas être ignorée, car elle demande d’être reconnue. Ne t’excuse jamais de briller trop fort dans ce monde gris.

 4. L’idée qui te convient de la féminité est la bonne. La façon dont tu choisis de vivre ta féminité est valable, tu n’as pas besoin de porter une robe blanche ou de donner la vie à d’autres petits humains pour être pleinement ce que tu es déjà.

jeune fille qui fait du skateboard dans la rueSource image: Unsplash

5. On te criera des mots empreints de violence avec tellement de douceur, ce ne sera pas ta faute. Tu ne seras pas le problème non plus quand des hommes s’attribueront ton corps comme s’il était le leur à coups de sifflements lancés dans la rue ou de commentaires désobligeants. Oui, tu as été parfaitement claire : ils n’écoutent jamais.

6. On te dira qu’on récolte ce que l’on sème, mais c’est faux. Tu donneras tout à des gens qui ne feront rien pour toi en retour. Apprends à les laisser derrière toi. Tu ne tiens absolument aucun contrôle sur leur réaction, seulement la tienne. Mais souviens-toi: c’est leur perte, toujours.

 7. Tu n’as aucune limite. Tu es une force de la nature. Tu peux réaliser absolument tout ce que tu veux. Alors vas-y. Pars férocement à la poursuite de tes rêves.

Source image de couverture: Pexels
-->
Un article de
Mathilde Côté's Avatar
Mathilde Côté

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

19 pensées drôles qu'ont les futures mamans