Arts

Je ne suis pas quelqu’un qui pleure. Quand j’ai des émotions, j’ai cette tendance à rester bien stoïque. Dans mon coeur, pleurer devant les autres, ça ne se fait pas. Pas que ce n’est pas correct de pleurer, ce l’est à 100% et ce, pour tout le monde. Mais ce n’est simplement pas pour moi.

Cependant, quelques livres m’ont fait pleurer à chaudes larmes, avec sanglots, morves et tout le gros kit. D’autres m’ont fait verser quelques larmes silencieuses. Des fois, pleurer, ça peut faire du bien. Que ce soit parce que c’est beau que parce que c’est triste.

Voici 5 livres qui m’ont donné beaucoup trop d’émotions.

Les résumés des livres sont écrits sans divulgâcheurs. 

1. Mardi comme mardi – Michèle Nicole Provencher

mardi2

Le lecteur suit Michèle dans différents épisodes de sa vie. Passant de son enfance à sa vie de jeune adulte, Michèle est une personne au caractère fort qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. C’est à l’âge de neuf ans qu’elle apprend que sa mère est atteinte d’un cancer. Elle est donc adoptée par ses voisins, les Boivins.

Ce livre porte sur la définition de ce qu’est une famille et ce qu’on doit faire, ou pas, pour la garder.

Source de l’image : Courte-Échelle

 

 

 

2. Le charme discret du café filtre – Amélie Panneton

café

Un immeuble dans le quartier Saint-Roch de la ville de Québec. Ceux qui y habitent se croisent sans se voir, se parlent sans rien dire. Ils sont différents, à part, dans leur monde. Ce qu’ils ont en commun, c’est leur cohabitation dans cet espace restreint. Et leur solitude.

Ce livre nous ramène à l’essentiel de la communication avec autrui et nous fait nous sentir un peu moins seuls.

Source de l’image : Renaud Bray

 

 

 

3. L’odeur du gruau – Alexis Rodrigue-Lafleur

gruau

2009, ils ont 20 ans et travaillent dans un café. 2018, ils sont au seuil de la trentaine et se remettent en question. 2029, ils ont quarante ans. Qu’est-ce qui leur reste réellement de leur amitié et de leurs amours? Une gang d’amis se rapprochent, s’éloignent, mais restent toujours en contact à travers les épreuves de la vie.

Ce livre réconfortant nous confronte au temps qui passe et à la familiarité des amitiés qui changent.

Source de l’image : Renaud Bray

 

 

 

4. Le sommeil des loutres – Marie-Christine Chartier

loutre

Jake, un jeune acteur prodige, se retrouve chez sa mère et son beau-père, en campagne, et coupe tous les contacts avec le monde extérieur. Il se trouve même un emploi à la plonge dans une pizzéria. Qu’est-ce qu’il fuit et pourquoi s’est-il retrouvé là? C’est ce que Émilie va chercher à savoir, bien malgré elle.

Ce livre est sur cette journée grise qui semble durer toujours et sur le soleil qui revient, immanquablement.

Source de l’image : Éditions Hurtubise

 

5. Les petites tempêtes – Valérie Chevalier

tempete

Raphaëlle passe à travers la vie comme un ouragan. Au volant de sa vieille Bertha, elle peint le monde à sa manière. Au côté de son père et de sa meilleure amie, les couleurs sont toujours plus belles. Même lorsque l’amour va et vient, elle reste toujours debout.

Ce livre porte sur notre monde parfaitement imparfait et sur ce moment de calme après la tempête.

Source de l’image : Éditions Hurtubise

-->
Un article de
Emmanuelle Ceretti-Lafrance's Avatar
Emmanuelle Ceretti-Lafrance
Éditrice et gestionnaire de blogue

Elle a un peu trop de livres, peut réciter par coeur les répliques des films du Seigneur des anneaux en français, est de son époque...

Lire la suite
Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Cinq livres pour découvrir la littérature autochtone