Style de vie

Malgré ce que le titre peut vous laisser penser, croyez-moi, j’ai beaucoup aimé 13 Reasons Why. Par contre, il était temps que ça finisse. Et je suis certaine que tous ceux qui sont tombés en amour avec le concept de l’émission ou du livre (la saison 1 uniquement est basée sur un livre!) sont d’accord avec moi.

Alors que certains ont décroché dès la saison 2 avec le procès, je l’ai trouvée importante pour comprendre les réalités de tous. C’était une opportunité intéressante pour développer les différents personnages et offrir une belle continuité à la saison 1. Tandis que la saison 3 était complètement différente, une fois que j’ai accepté que ce ne serait pas du tout pareil comme les deux premières saisons, j’ai réussi à me laisser emporter par l’intrigue et j’ai fini par même aimer plus celle-ci que la 2e. Mais la saison 4 n’a pas réussi à me réconcilier avec le reste de la série et me fait penser qu’ils auraient dû arrêter après une saison ou deux.

Où en étions-nous?

Si tu n’as pas terminé la saison 3, je te conseille d’arrêter de lire maintenant, à moins que tu sois du genre masochiste et que tu adores connaître les révélations de ce qui va arriver. La saison 3 se termine avec la révélation aux téléspectateurs ainsi qu’au groupe d’amis qu’Alex était celui qui avait poussé Bryce dans l’eau, ce qui l’avait mené à sa mort, et que Jessica était avec lui à ce moment-là. Afin de clore l’investigation, le groupe a réussi à protéger leurs amis et faire passer le meurtre sur le dos de Montgomery (ou Monty pour les intimes) De La Cruz, déjà en prison pour le viol violent de Tyler (comment oublier cette scène choquante de la finale de la saison 2?). Leur problème semble réglé quand ils apprennent que Monty vient d’ailleurs tout juste de se faire tuer en prison…

Encore la même intrigue

Pourtant, ils ne s’en tireront pas si facilement que ça. Dans la saison 4, les amis de Monty veulent l’innocenter du meurtre de Bryce, croyant que Monty n’aurait pas pu faire une chose pareille à son ami. On retombe donc dans une chasse à l’homme où c’est maintenant les amis de Monty qui cherchent le coupable: qui a tué Bryce Walker? Le slogan de la saison 3 pourrait être réutilisé pour celle-ci. On ressasse essentiellement la même histoire et ça devient long.

La plus grande intrigue reste tout de même à savoir qui mourra cette saison-ci. Les premières secondes de la saison nous emmènent aux funérailles d’un élève de Liberty High, sans toutefois nous mentionner de qui il s’agit. Il faudra attendre, évidemment, jusqu’au dernier épisode pour le découvrir. D’ailleurs, pour cet épisode, bien que beaucoup trop long (environ 1h30), prépare-toi des mouchoirs. Je vous l’avoue, j’ai versé quelques larmes.

Toujours aussi impliquée

Depuis ses débuts, cette série a fait beaucoup parler d’elle, entre autres parce qu’elle abordait des sujets crus et difficiles. Dans plusieurs foyers, elle a ouvert la conversation sur des sujets comme le suicide, le viol, l’intimidation, l’homosexualité, la drogue, les armes à feu, la santé mentale, et j’en passe. Oui, ce sont des sujets lourds, mais pertinents. Cette saison-ci, ils ne savaient toutefois pas à quel point ils seraient pertinents lors de sa sortie.

Dans un des derniers épisodes de la série, on assiste à une révolution des élèves suite à une arrestation non justifiée d’un élève dominicain. Eh oui, le racisme, qui est le sujet de l’heure, et le profilage racial se retrouvent au centre d’une intrigue importante. Les scènes de manifestation (et le grabuge qui vient avec) contre la « sécurité » en place font drôlement penser aux images que l’on voit un peu partout aux États-Unis présentement, et même à Montréal.

Et la santé mentale de Clay?

Là où, pour moi, ils se sont un peu trompés, c’est toute l’histoire de Clay. Sans trop rentrer dans les détails, il pète un plomb. Plusieurs fois. On le voit faire des crises d’anxiété et ils réussissent à nous faire comprendre comment on se sent lorsque cela arrive (gorge nouée, palpitations, étourdissements, etc.). Au lieu d’en arrêter là, ce qui aurait été parfait, ils ont décidé de pousser, trop loin selon moi, cet aspect et de lui donner des psychoses dont on nous explique jamais vraiment la cause. On a du mal à suivre ce qui se passe avec le personnage principal et même les sessions de thérapie qu’il suit ne nous aident pas à comprendre sa descente aux enfers aussi soudaine. Oui, il a fait face à plusieurs épreuves, mais les quelques chances de rentrer en profondeur sur le sujet n’ont pas été prises. Oui, il aurait été pertinent d’expliquer son envie soudaine de viol et ne pas négliger cet incident par la suite. À la place, alors que cette série s’était toujours tenue loin des clichés, ils ont manqué le bateau cette fois-ci.

Résultat: toute la première moitié de la saison avait un aspect gore et d’horreur qui ne m’a vraiment pas plus, et qui était vraiment différent des autres saisons. J’aurais pu me passer de la scène de Clay dans les douches qui font couler du sang, mettons.

Par contre, mention spéciale pour les jeux d’acteur, surtout de Dylan Minnette qui joue le rôle de Clay. Il y a beaucoup de drames dans cette saison-ci et chaque scène est exécutée avec brio.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by 13 Reasons Why (@13reasonswhy) on

Boucler la boucle

Le dernier épisode était long, mais il a servi à ficeler les derniers détails de l’intrigue et à finir la série en beauté, d’une certaine façon. Il était un peu trop long à mon goût, mais j’ai quand même aimé que tout soit au ralenti, comparé au reste des épisodes. On fait également un dernier au revoir à Hannah Baker, qui était au centre de la saison 1, dont on n’entendait presque plus parler. Ça m’a fait du bien qu’on reparle d’elle, qu’on lui redonne de l’importance. On a aussi droit à des scènes cul-cul comme toute bonne finale de série pour adolescents qui se respecte se doit d’avoir.

Ainsi, si tu as commencé la série 13 Reasons Why, je te conseille d’écouter la saison 4, si ce n’est que pour boucler la boucle sur les étudiants de Liberty High. Ne t’attends toutefois pas à la qualité de la saison 1, cette saison n’a pas su l’accoter.

Source image de couverture: Facebook – 13 Reasons Why
-->
Un article de
Marie-Chloé Falardeau's Avatar
Marie-Chloé Falardeau
Éditrice

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Je m'ennuie de ma grand-mère