Style de vie Voyage

Thelma et Louise est un de mes films cultes. Mon rêve américain bien à moi, c’est de parcourir le désert en voiture avec une amie, la liberté et les cheveux au vent. Mais je suis aussi un tantinet princesse. Je l’avoue, j’aime l’idée d’avoir un lit et une salle de bain pour moi. La solution idéale est donc venue naturellement : le VR.

La culture du VR aux États-Unis est pleine de rituels et de règles non écrites. Quand on est le petit nouveau, on est remarqué. Mais ces retraités qui parcourent le pays sont plein de judicieux conseils. Apprendre sur le tas, c’est bien. Mais savoir un peu ce qu’on fait, c’est mieux.

Alors, qu’est-ce qu’on doit savoir?

  1. Les dimensions du VR sont importantes

Première chose que tu dois savoir en louant un VR, c’est où tu veux aller avec celui-ci. Certains endroits sont étroits, certaines routes sont plus périlleuses et les traverser en VR sera impossible. Plus petit il est, mieux tu pourras aller relativement partout.

  1. Ne pas avoir peur de se salir

La partie pas le fun : comment on gère la matière grise? C’est le jargon utilisé pour tout ce qui est eaux usées et autres mixtures associées à la salle de bain. Ça se peut que tu aies à décoincer un tuyau qui a gelé pendant la nuit. Ça fait partie de la chose.

10 conseils pratiques pour voyager en VR

Source de l’image : Unsplash
  1. Connaître ses limites

Il y a beaucoup d’applications et de sites web où les voyageurs conseillent des endroits gratuits où stationner le VR pour la nuit. Ce sont des endroits sans électricité, bien sûr, souvent en plein milieu de nulle part. Quelquefois, tu te réveilles le matin devant un paysage que tu ne pensais même pas voir dans ta vie et tu bois ton café avec un contentement incroyable. D’autres fois, c’est vraiment secouant et tu as un peu peur pour ta vie. Si tu ne te sens pas en sécurité, c’est mieux de payer un peu plus et de bien dormir. La gratuité a ses limites et toi aussi.

  1. Bien gérer ses ressources

Le VR n’a pas d’eau ou d’électricité à l’infini. Il faut le remplir et le charger une fois de temps en temps. Cependant, ce n’est pas tous les campings qui offrent ce service. Il faut donc savoir quand économiser ses ressources, genre sauter une douche, attendre pour laver la vaisselle ou s’assurer d’avoir rechargé tes appareils électroniques pendant la journée.

  1. Dans mes bagages, je mets…

Pour bien voyager en VR, il faut aussi savoir quoi apporter. Les lingettes humides seront tes meilleurs amis. Tes grosses bouteilles d’eau potable aussi (tu vas t’en vouloir si tu bois l’eau du robinet). Je conseille aussi les serviettes en microfibre ; ça sèche vite et ça prend moins de place.

  1. Le trip, c’est la conduite

Nouvelle de l’heure : tu vas conduire vraiment beaucoup. Alors il faut que tu aimes ça. Ce que tu vois pendant la conduite, ça fait aussi partie du voyage, mais ça fait des grosses journées. Je te le dis, tu vas passer plus de temps derrière le volant que tu crois.

10 conseils pratiques pour voyager en VRSource de l’image : Unsplash
  1. L’ergonomie des petits espaces

Un VR porte plusieurs chapeaux pendant le voyage. Il sert de maison, chambre d’hôtel, voiture, salon de beauté et restaurant. Rentabiliser et surtout sécuriser l’espace est primordial. Sur une route plus cabossée qu’une autre, ça se peut que tu doives dire adieu à tes belles tasses si elles ne sont pas correctement immobilisées. Et surtout, ne laisse rien de gros sur le lit à étages si tu ne veux pas que ça te tombe sur la tête pendant que tu conduis.

  1. Choisir son/sa partenaire de voyage

Il n’y a pas d’endroits fermés où tu peux te réfugier si tu as besoin d’un petit moment pour toi dans un VR. C’est tout ouvert, aux yeux de tous, tout le temps (sauf le cabinet d’aisance, bien sûr). Alors, tu dois être très à l’aise avec ton/ta co-conducteur/trice de bolide. Vos crottes d’œil du matin n’auront plus de secret pour personne.

  1. L’ambiance musicale ; un incontournable

Il y a tellement de chansons associées au road trip, au désert américain et au Wild Wild West. Pour tout le temps que tu vas passer dans le VR, fais-toi une liste d’écoute musicale de qualité. Chanter à plein poumon en conduisant dans Monument Valley, ça en vaut la peine.

  1. Le conseil ultime

Après avoir loué un VR pour ton voyage, ça se peut que tu veuilles en acheter un.

Ça se peut que tu aies un peu trop aimé ça pouvoir t’arrêter n’importe où sur le bord de la route si tu as envie de pipi. Ça se peut que tu aies tripé sur le fait de te réveiller en plein milieu de nulle part, devant un paysage qui te donne un peu envie de pleurer au point de ne jamais vouloir partir.

Mon dernier conseil : fais-le!

-->
Un article de
Emmanuelle Ceretti-Lafrance's Avatar
Emmanuelle Ceretti-Lafrance
Éditrice et gestionnaire de blogue

Elle a un peu trop de livres, peut réciter par coeur les répliques des films du Seigneur des anneaux en français, est de son époque...

Lire la suite
Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Les 5 langues les plus faciles à apprendre pour les Québécois- Le Cahier