Visiter l’Italie avec son bébé : Coups de cœur et conseils

Ah, l’Italie! Quel bel endroit! Je rêvais de visiter ce pays depuis longtemps, et j’avais en tête de le faire avec mon bébé fille de 17 mois avant que celle-ci ait 2 ans (pour pouvoir profiter de la gratuité en avion). Il est certain que de partir en Europe en backpack de surcroit, avec un jeune bébé demande de l’organisation et de la planification. Je vous partage donc mes petits conseils, mes coups de cœur et mes anecdotes, pour chacune des villes que nous avons visitées. 

Rome : 

-Rome est une ville avec les rues tout en pavé. Prévoyez donc une poussette tout-terrain et résistante aux chocs. 

-Le Colisée a un ascenseur et est adapté pour les personnes à mobilité réduite. Par contre, ce n’est pas le cas du Capitole et du Forum Romain, ou vous devez monter de nombreux escaliers de pierre (Nous n’avons pas visité ces deux monuments). 

-Lorsque vous irez visiter le Vatican avec votre tout-petit, n’achetez-pas de billets coupe-file. La présence de votre enfant vous fait passer avant tout le monde (cela nous a évité la file de 2h, quel bonheur!). À l’intérieur, vous aurez de nombreux escaliers à monter entre les différentes salles, avant d’atteindre la Chapelle Sixtine. Laissez donc la poussette en consigne, ou portez-la à deux pour monter et descendre (ce que nous faisions la plupart du temps). 
 

-La Basilique St-Pierre fut l’endroit coup de cœur de ma fille. Elle a adoré les multiples statues, et ne pouvait pas s’empêcher de les pointer et les regarder (et de s’amuser avec le cordon de sécurité de velours rouge!)

-Même si presque tout peut se faire à pieds, ménagez vos petites jambes et prenez le métro lorsque c’est possible. Il est climatisé, en plus! 

-Pour le reste, profitez du moment, explorez les piazzas, les églises, et allez faire une belle balade en poussette dans le parc de la Villa Borghese, le « Central park » romain. 

Florence : 

D’abord, pour se déplacer entre les villes, le TGV est l’idéal. 1h30 entre Rome et Florence. Florence est une ville beaucoup plus petite que Rome. Tout se fait à pied. Par contre, il y a énormément de voitures et surtout, de motos (et les gens conduisent en fous!) En plus, les trottoirs sont minuscules. Ce fut tout un défi de promener bébé en poussette dans ce contexte (c’est stressant, même). 

-Le Duomo : Pour aller visiter le dôme du Duomo, vous devrez monter des escaliers. Il n’est pas interdit de monter en haut avec le bébé (vous pouvez laisser votre poussette en bas). Par contre, nous l’avons fait et avons vraiment regretté l’expérience. Les escaliers sont très étroits, il y fait chaud, et à mesure qu’on monte, le plafond s’abaisse (et la descente est encore pire). Je vous conseille donc d’y aller à tour de rôle, ou bien que la personne claustrophobe ou celle qui a peur des hauteurs reste en bas avec votre petit.
 

-Florence est l’endroit idéal pour les amateurs d’art. Galerie des Offices, Galleria del Accademia et autres musées vous accueilleront avec votre bébé sans problème. Par contre, les files d’attente sont très longues et les musées, ça peut devenir lassant. Nous avons donc préféré visiter le Jardin del Boboli, typique jardin italien avec ses fontaines et ses statues (et enfin, de la végétation dans cette ville ou le gazon se fait rare). 

-Gros coup de cœur à Florence pour le marché central (le Mercato Centrale). Je vous dis que le marché Jean-Talon peut aller se rhabiller. À l’extérieur, des kiosques de cuir et de souvenirs, au premier étage, des étals de charcuteries, fromages, pâtes, fruits et légumes, et au deuxième étage, des restaurants, des bars à vin, une micro brasserie. Le rêve! Ma fille a capoté sur les dégustations de mozzarella di buffala, la bruschetta, les focaccias et les polpettes. Un délice, je vous le dis!! 

Pise :

-Nous avons pris le train pour nous rendre à Pise, voir la fameuse tour penchée. Pise est une jolie petite ville, et son principal (et seul) attrait est la tour. Notez qu’il est interdit de monter dans la tour avec un enfant de moins de 6 ans. Nous avons beaucoup aimé la rue principale, avec ses nombreuses boutiques abordables (allo le shopping!).

pise, voyage, famille

Venise :

Nous avons terminé notre périple italien à Venise, toujours en TGV. Venise est une ville sans voiture et sans moto, mais avec de l’eau et des canaux et surtout, des ponts avec plein d’escaliers (difficile avec la poussette). La ville est envahie par les touristes, et il est difficile de s’y déplacer confortablement avec la poussette. Je vous conseille le porte-bébé, ce qui a manqué à notre voyage. Il est facile de faire le tour de Venise en une seule journée, si vous ne visitez pas les musées et attractions et que vous profitez seulement de la vue extérieur sur les canaux. 

venise, voyage, paysage

Pour terminer, je ne pense pas vous apprendre quoi que ce soit en vous disant qu’en Italie, on mange tellement bien! Les repas sont idéaux pour un jeune enfant, qui se régale avec la pizza, les pastas, les paninis, les pâtisseries et surtout, le gelato. Nous nous étions lancé le défi de manger au moins un gelato par jour et je vous confirme que c’est mission accomplie! 

Si vous avez la chance de faire ce genre de voyage avec votre bébé, je vous jure que vous en aurez des souvenirs impérissables. C’est tellement beau de voir la nouveauté dans les yeux d’un enfant, de la voir s’émerveiller devant une statue, s’exciter à sa première bouchée de gelato, faire sa coquine en courant dans une église millénaire. Prenez des photos et profitez de chaque moment! 

bébé, voyage, maman