Faits Vécus

Souvent caché derrière les meilleures intentions du monde, le fait de donner son avis peut déranger plutôt qu’aider. Aujourd’hui, tout le monde donne son avis à tout le monde et sans le savoir, passe à côté de l’essentiel: écouter, accueillir, soutenir. Je m’explique (avec des expériences personnelles vécues):

J’achète une voiture et la montre à mon amie qui dit  » beau modèle, mais je pense que tu aurais été mieux avec un autre… »

Je termine la décoration de mon appartement et mon amie s’exclame » c’est beau, mais je pense que le style épuré aurait mieux fait… »

Je parle de ma nouvelle fréquentation qui va bien à une amie et elle me répond  » je pense que tu devrais y aller mollo au cas où… »

J’écoute mon amie me raconter sa dispute avec une collègue « en tout cas je te jure que je lui ai dit ma façon de penser. Ce n’est pas ma faute si elle l’a mal pris ». Je lui réponds « te l’avait-elle demandé? » Oups!!!! Le regard qu’elle me jette me donne la réponse.

opinion giphy penser

Source : Giphy

ET bien c’est de ça dont je vous parle. Donner son avis au lieu de tendre l’oreille et s’ajuster aux besoins de la personne. Se faire une fierté de dire sèchement notre façon de penser sans faire attention à l’impact de nos paroles. Se sentir frustré parce que l’autre n’a pas écouté notre avis et a fait à sa tête; comme si notre avis était meilleur que le sien.

Et bien non! Ceci est une fausse croyance. Un courant de pensées développé par l’arrivée des réseaux sociaux et encouragé par les lignes ouvertes. C’est triste parce qu’au fond, on se donne bien du mal à formuler une pensée qui n’intéresse probablement pas l’autre.

Non pas parce que l’autre est fermé d’esprit, mais simplement parce qu’à ce moment-là, ce n’est pas ce dont il a envie. Par exemple, quand vous commandez un steak, si la serveuse vous amène un poisson, vous allez être déçu… eh bien, avec votre interlocuteur, c’est la même chose…

Quand il a de la peine, c’est une oreille (steak) qu’il  veut, pas un avis (poisson). (Vous comprenez le principe?)

Quand il est fier d’une réussite, c’est de la reconnaissance qu’il veut, pas un avis.

Quand il est heureux, c’est un accueil qu’il veut, pas un avis.

Dans le fond, il y a un temps pour chaque chose et si notre interlocuteur veut notre avis, il va nous le demander. Alors, au lieu de vouloir faire le bien en devenant un coach de vie, soyons juste un bon ami, car des avis il y en a plein sur Internet, mais des amis, des vrais qui savent écouter, il n’y en a pas vraiment.

Un article de
Sophie Girard's Avatar
Sophie Girard

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Look Viv: casual estival