Bouffe Voyage

Quand je suis arrivée à Paris, j’avais un avantage : avoir vécu auparavant 7 mois à Montréal. La grandeur de la ville, les transports en commun, et l’animation constante n’ont pas été trop compliqué à vivre. Cependant, mon carnet d’adresses passionnément construit sur Montréal était de nouveau réduit à une page blanche.
Alors guidée par mon ventre (et ma gourmandise) et puis aussi par mes amies parisiennes, je travaille peu à peu à écrire les nouvelles lignes de ma vie.

Ce soir, je rejoins une de mes meilleures copines pour découvrir un endroit qui, il parait, est un hit place des it-lists de choses à faire à Paris. Un QG pour les Parisiennes qui veulent passer une belle soirée et s’en sortir pour pas trop cher.
Alors, direction la Penderie. Il faut dire que le nom évoque pour moi un grand dressing rempli de vêtements, alors pourquoi ne pas s’emballer direct??!

IMG_6357

Sur le chemin pour s’y rendre, je découvre un autre Paris que je ne connaissais pas encore. La ville bat son plein : les kiosques à journaux sont encore ouverts, les dernières fashionistas sortent d’un immense Sephora, les groupes de jeunes se suivent et ne se ressemblent pas. Cette foule de monde me laisse pantois devant un monument que je ne pensais pas voir là, imposant de cette manière en plein milieu de ce brouhaha de modernité : Un gigantesque arc de triomphe, serein sur deux grands piliers datant d’un âge certain, est posé avec robustesse au milieu de cette route. Les yeux grands ouverts, j’enchaîne les découvertes, je repère des endroits cosy qui feront surement l’objet d’une prochaine visite…

En attendant, mon téléphone sonne, le restaurant s’impatiente, il faut que je presse le pas.

Arrivée devant, je comprends vite pourquoi il fallait réserver. L’ensemble du monde présent dans la rue semble rentrer dans cet espace pourtant pas si grand. À l’intérieur, c’est donc un joyeux bazar qui s’organise. On parle fort, on rigole, on est entre amis. Normal m’avait dit Marie « L’Happy Hour là-bas est super intéressant et dure assez longtemps pour que tu puisses te dire que tu as passé une bonne soirée ». En effet, les Mojitos et autres cocktails de fille (comme le Cosmopolitan) sont à 5 euros jusqu’à 21 h, sans compter qu’après cette heure, les serveurs vous chuchotent en secret que l’on peut encore s’arranger… Les cocktails sont frais et bons, déjà j’avais envie de rester dans cette penderie!

IMG_6361

IMG_6365

IMG_6362

Les choses se sont juste un peu corsées quand mon organisme de non-fumeuse s’est vu envahi par un amas de fumée pas vraiment supportable pour manger. En effet, je vous conseille grandement de manger en intérieur. Dehors la fumée est trop dense et cela devient vite insupportable dans un lieu assez mal aéré. Aussi, je vous conseille de vous rendre là-bas pour une soirée cocktail et planches de fromages/charcuteries. Car, si la cuisine est bonne, ce n’est pas elle qui motivera mon retour à la Penderie. À la sortie, quelques heures plus tard, il faisait encore bon, alors je suis entrée en faisant un petit détour, découvrant un peu mieux encore le quartier. Il est certain que je reviendrai…

Je termine ces lignes en montant les escaliers qui me mènent à mon école, je passe maintenant devant le Printemps (magasin mythique et historique de Paris) et les Galeries Lafayette qui ont en vitrine une animation Louboutin. Cette fanfare du lundi matin me rappelle la chance que j’ai de conquérir Paris.

Alors je vous dis à bientôt pour de nouvelles découvertes…

Un article de
Marion Gaben's Avatar
Marion Gaben

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

#MyBenchAdventure au BALT à Toronto