Faits Vécus

Pour la première fois, je m’étais dit que j’avais rencontré le bon. On pouvait parler pendant des heures et je me sentais écoutée. Je t’admirais et je me sentais en sécurité avec toi.

Mais… tu es parti.

Romantique, Couple

Source

Dès que tu as vu que je n’étais pas aussi parfaite que tu l’aurais pensé, quand tu as compris que j’avais besoin de prendre mon temps dans notre relation, tu t’es mis à douter. Ce que j’aimais tant de toi, tu l’as changé. Puis un jour, sans même essayer de trouver de solutions, sans même vouloir en parler face à face…

Tu es parti.

Pour la première fois, j’ai ressenti une douleur je n’avais jamais ressentie auparavant. Je me suis sentie abandonnée. Moi qui ne pleure presque jamais, j’ai pleuré, car je n’étais pas prête à abandonner.

Mais… tu es parti.

Couple, Coeur

Source

Des jours, des semaines, des mois se sont écoulés. Je continuais de penser à toi. Que je le veuille ou non, certaines choses me rappelaient ce qu’on a vécu ensemble. En plus, tu te faisais un malin plaisir de « liker » mes photos sur Instagram. Mais au moins, la douleur n’était plus présente.

Puisque… tu étais parti.

C’est là que tu as décidé de m’écrire. Encore une fois, tu n’as jamais proposé qu’on se rencontre pour discuter. Encore une fois, aucune solution n’était proposée. Tout ce que tu me disais, c’était que tu ne pensais pas toutes les choses blessantes que tu m’avais dites. Que maintenant, tu étais prêt à vivre une relation de couple, mais avais tout de même très peur de « saboter » pour une seconde fois notre relation. Donc tu ne me garantissais que ton amitié.

Tu étais parti.

Comment pourrais-je te faire confiance. On dirait que tout ce que tu sais faire, c’est parler. Je ne suis pas un objet que tu peux manipuler à ta guise, repousser puis reprendre quand ça te chante. Malgré ton comportement inacceptable, pendant qu’on était ensemble, malgré que je voyais toutes les failles dans ton « beau discours » pour revenir, ça m’a tout de même fait mal. Comme si en refusant ton offre, c’était moi qui nous abandonnais.

Mais tu es parti.

Tu es celui qui a abandonné, pas moi. Comment oses-tu croire que je vais accepter de revenir de cette façon? J’aurais voulu plus, j’aurais voulu que tu te battes pour moi. Mais, quand tu as vu que c’était encore trop difficile, tu as abandonné pour une deuxième fois.

Tu es parti…. Et malheureusement, je crois que c’est mieux ainsi.

relation, coeur brisé

Source

Un article de
Caroline Lavoie's Avatar
Caroline Lavoie

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Look Viv: vers la rentrée