Style de vie

J’ai la chance de côtoyer de pas mal près l’excellent auteur François Gilbert. François et moi travaillant dans le même domaine, dans le même building, sur le même étage et quasi dans le même bureau. Alors il n’est pas rare que je le croise dans le corridor ou que j’entende son rire éclatant retentir de nulle part.

François Gilbert

Source: lemeac.com

Parce que oui. François Gilbert est éclatant. Animateur hors pair et improvisateur professionnel, il a tout du parfait extraverti : grand, mince, élancé, à l’aise dans ses mouvements, souriant, drôle, spontané… À première vue, on ne croirait pas que cet homme est capable de s’asseoir seul en silence pendant des heures, voire des jours, pour écrire. Et pourtant.

François et ses romans

Pourtant, François a à son actif plusieurs écrits dont trois romans publiés. Chacun d’eux démontrant la profondeur et la grande capacité d’introspection de l’auteur. Chacun d’eux, également, ayant été remarqué, encensé, récompensé.

En effet, le premier roman de François, Coma (Leméac, 2012), a remporté le prix Canada-Japon; son second, La maison d’une autre (Leméac, 2014), a fait partie de la liste préliminaire du Prix des libraires du Québec 2015; et son petit dernier, Hare Krishna (Leméac, 2016), a remporté rien de moins que le prestigieux Prix du Gouverneur général/Littérature jeunesse. Je ne sais pas vous, mais moi je trouve que ça commence à sentir le talent à plein nez…

François Gilbert

Source: lemeac.com

Trois romans, donc, qui valent vraiment la peine d’être lus. Trois romans à travers lesquels l’auteur remet en question les modèles sociaux existants. Que ce soit le couple, la sexualité, la spiritualité, la consommation. Des modèles sociaux auxquels les personnages essaient de s’adapter avec peine, pour enfin comprendre que leur bonheur se trouve plutôt dans la création de leur propre modèle, dans l’accueil de leur singulière vérité. Car quête de vérité, il y a. Et quête de soi. Des quêtes qui vont peut-être de soi, quand on s’appelle Franc-soi…

François au Salon du livre de l’Estrie

Ainsi, je terminerais en osant dire que François est l’incarnation presque parfaite du Mini-Wheat (désolée pour cette comparaison culinaire, François, tu me feras une jambette dans le corridor si tu m’en veux!), c’est-à-dire un côté givré (l’être sociable et volubile) et un côté sérieux (l’écrivain solitaire et silencieux). Deux facettes qui se complètent, qui se nourrissent l’une l’autre et qui, je vous le jure, gagnent à être connues. Alors n’hésitez pas à venir profiter de la présence de François Gilbert au Salon du livre de l’Estrie* qui aura lieu du 12 au 15 octobre prochain, au Centre de foires de Sherbrooke. Vous verrez, discuter avec lui est une expérience aussi enrichissante que de le lire. Après ça, nul doute que vous attendrez la sortie de son 4e roman avec appétit.

François Gilbert

Source: luv3d.blogspot.ca

*Enseignants et enseignantes, pour profiter du programme jeunesse et scolaire du Salon du livre de l’Estrie, inscrivez vos classes avant le vendredi 8 septembre 2017 en cliquant ici.

Pour connaître la programmation du Salon du livre de l’Estrie, rendez-vous sur leur site internet : http://salondulivredelestrie.com

Pour rester au courant des activités du Salon du livre de l’Estrie, aimez leur page Facebook.

Un article de
Catherine Courchesne's Avatar
Catherine Courchesne

Baccalauréat en études littéraires, maîtrise en science politique, certificat en psychologie et professeure de français, Catherine se laisse guider par son insatiable curiosité et sa...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Des documentaires pour être plus informés sur ce que l’on mange