Style de vie

L’autre soir, je suis sortie avec mes chums de filles. Ça coûte pas cher…. Bon ok j’arrête ( #JeSuisMarie-Chantale). Mais c’est vrai que c’est l’autre soir en sortant avec des amis que l’idée de cet article m’est venue en tête. Comme lectrice de blogue, j’ai toujours aimé lire des histoires pas possibles sur des dates qui sont embarassantes ou qui virent au cauchemar… je suis un peu voyeure je pense! Mais je n’en avais aucune à conter, moi, fille trop straight à qui rien de tout ce que je vais vous raconter peut arriver. Mais ce soir-là, y’avait cette fille, appelons-la Valérie, qui avait plus que des histoires croustillantes à me raconter sur ses épopées de Tinder. J’avais donc envie de vous partager ses deux pires tinder suprises!

Le pro aux identités doubles

Donc, sa première aventure était avec le PRO de Tinder… Celui qui exploite l'app depuis plusieurs années, genre depuis que c'est arrivé au Canada. Celui qui swipe right toutes les photos de filles. C’est à se demander s’il ne reçoit pas une alerte a chaque fois qu'un nouveau profil est créé! Il est beau garçon, gentil, entreprenant. Il pose juste assez de questions pour la mettre en confiance et boom, il la challenge. Comme il a 2 jobs, il est seulement dispo à partir de 2am tous les jours. Oh well! Pas le choix ça l’air!

Il arrive à 2 am pile. Il s’empresse de demander à Val où est sa chambre. Parle parle, jase jase, il lui dit alors que pour briser la glace, il va se déshabiller en premier. Mais pas de stress là, ils vont continuer à jaser… c’est juste qu’il va être nu, dans ses draps. Pis bon, elle embarque. Se déshabille aussi et le chevauche… toujours juste pour parler… pour « briser » la glace… Ce qui devait arriver arrive. Bye bye, fini. Le plus drôle vient après.   

Plus tard, Val parle du gars avec une amie d'une amie. On va l’appeler Simon. Elle lui raconte l’histoire et son amie la regarde stupéfaite et lui demande une photo. Ses yeux deviennent tout ronds! Elle a fait la même chose qu’elle, la même histoire, même homme, même rendez-vous louche à 2h, mais petit détail… il s'appelait Philippe. Elles comparent les numéros de cellulaire, oh god, c'est le même gars. Mais attention, ça fait 4 ans de ça pour elle. Il la roule sa bosse cet homme, un pro!

Dès qu'elle me raconte cela, je suis déjà crampée pis on vient tout juste d’arriver au bar. Elle me promet que je n’ai rien entendu encore.

giphytellme

Source : Giphy

Le poil, toujours le poil

Elle me raconte ensuite la fois avec un français. Juste assez cochon. Il parle bien. Il ne fait aucune erreur d'orthographe, mais dit à Val qu’il a une fixation sur la pilosité féminine… Pas capable… Ok, c'est noté! Elle passe chez l’esthéticienne, ils se voient. Tout est normal, ça se passe même bien jusqu'à ce que… Oui oui, il ose, il l'embrasse, descend plus bas et… Euh quoi? Il lui lèche l'aisselle!!! Hein! Attends, que Val me dit. Le pire, c’est qu’il lui susurre à l’oreille qu’il n’en a jamais vue d'aussi belles, d’aussi douces et qui sentent aussi bon. Ew! Il remet ça une deuxième fois, sluuurp. Val reste perplexe et la question reste toujours en suspens « mais pourquoi ? » Oublie le cunni, c'est l'aisselle qui est tendance, apparemment.

giphywtf

Source : Giphy

Je suis choquée et je regarde Val en me disant « tu sors d’où toé fille, ça n'arrive pas ses histoires là ». Ça l’air que oui. Je pense tout de suite à un article. Ça pourrait être drôle.

Vous, c’est quoi votre pire histoire Tinder?

Un article de
Melissa Tavares's Avatar
Melissa Tavares

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Le bomber jacket: ajout incontournable à ta garde-robe