Subir la haine des autres

Mon père m'a un jour appris une leçon très importante. Il y a des gens dans la vie qui font des choses sans réfléchir à l'impact que ça peut avoir sur les autres. C’est souvent à cause d’une multitude de facteurs – ils sont fâchés contre eux-mêmes, ont passé une mauvaise journée, ont une perception particulière d'une situation, ont un bâton dans le cul (on jase là) etc. Un jour, pendant mon bac, une fille m'a engueulée devant d'autres pour des raisons que je ne comprenais pas, personnellement, à ce moment-là. Appelons-la Chanel (car je suis vraiment écoeurée de voir les pubs de Chanel ces temps-ci).

via GIPHY

Inutile de dire qu'après le moment de choc, j'ai braillé ma vie. Je n'aime pas la provocation ou l’affrontement, je n'aime pas quand les gens parlent fort ou sont inutilement méchants avec d'autres – c'est zéro ma nature. J'étais inconsolable face à cette situation pour laquelle j'avais zéro contrôle et qui me faisait sentir (scusez l'expression) "comme d’la marde". Peu importe ce qui s'était passé de positif cette journée-là, elle sera à tout jamais teintée par cette intervention.

Et c'est à ce moment que j'ai parlé à ma mère, à mon chum, à mes amis et finalement à mon père. Et, c'est mon papa qui a su me sortir de ma torpeur. Je me souviendrai à tout jamais de son message (et la photo qui l'accompagnait):

"Ma fille, Chanel est le nom d'un chien qui porte des chandails rose en laine et tu ne devrais jamais te laisser abattre par ce qu’un caniche dit"

Ok, oui, ce n'est pas très gentil pour la personne, mais ça m'a tellement fait rire et réaliser qu'en effet, ce n'était que des paroles sur le moment. Je ne connaissais pas le raisonnement derrière et je ne le saurai sûrement jamais. Je n'avais pas à attribuer autant d'énergie à quelqu'un que je ne considérais pas comme mon amie, véritablement.

chien

Depuis, j'essaie (et je réussis!) à laisser aller les commentaires méchants et inutiles, que ce soit dirigé vers moi ou mes amis. Quand je vois des gens sur les réseaux sociaux faire de la cyberintimidation, ou simplement rire de quelqu’un, je vais essayer de mettre une petite phrase pour le faire réaliser à la personne, mais je n'embarque pas dans le débat – ça sert strictement à rien.

Hier soir, en prenant un Téo Taxi, j’ai eu une discussion avec le conducteur sur comment je crois que chaque personne est fondamentalement bonne et gentille. Je continue à penser qu’il existe des bons samaritains dans le monde – oui oui, je suis innocente de même parfois. J’ai d’ailleurs la chance d’être entourée d’amis généreux et d'une famille merveilleuse, alors pourquoi s’attarder au négatif?

nope

Depuis que mon papa m’a écrit, j’ai la photo du petit-caniche-avec-un-chandail-rose sur mon mur dans mon bureau et ça m’aide à prendre à la légère des situations qui peuvent être perçues comme insultantes.

J'espère que ceci va vous inspirer, vous rassurer et vous encourager à vous concentrer sur le positif! Parfois, y'a des gens qui disent des choses juste pour parler et c'est bien correct de passer à côté et de s'en foutre un peu.

via GIPHY