Skier au paradis

Je fais du ski depuis que j’ai 4 ou 5 ans. Oui, c’est tôt, mais toute ma famille en faisait, alors ça n’a pas été très long avant que j’enfile moi aussi des bottes inconfortables et des skis pour dévaler les pentes. Quand j’étais plus jeune, je skiais pratiquement toutes les fins de semaine. Il n’était pas rare qu’on quitte pour quelques jours le temps d'une petite escapade pour aller essayer des montagnes qui étaient un peu plus loin de la maison. Le ski fait partie de moi, et je dois vous avouer que j’ai un peu négligé ce beau sport dans les dernières années… Il serait facile de dire que c’était par manque de temps, mais je crois que je l’avais simplement laissé de côté.

Puis, en étant en Europe de septembre à décembre, l’occasion y était : aller skier dans les Alpes. Les skieurs en ont tous déjà entendu parler, et en bien, alors c’est assurément un élément qui figure sur une bucket list. L’affaire, c’est que l’occasion ne se présente pas toujours : on est parfois un peu pressés de voyager, on part souvent moins durant l’hiver, on choisit plus régulièrement des destinations à la chaleur et parfois, on n’a tout simplement pas de vacances.

À la fin novembre, tout se mettait merveilleusement en place pour que je puisse aller passer un week-end dans les Alpes françaises. Il y a plusieurs montagnes bien sûr, mais celle que j’ai eu la chance d’explorer était Val Thorens. Elle n’était pas trop loin d’où j’étais (Lyon) et surtout, elle était déjà ouverte à la fin novembre, soit le moment où j’y suis allée. Pourquoi je dis que j’ai skié au paradis? Je vous laisse regarder les photos par vous-mêmes, et vous comprendrez ;)

Check ✔️ 🎿

A post shared by Maryanne Dupuis (@maryanne_d) on

Val Thorens, c’est sans aucun doute la plus merveilleuse montagne où je n’ai jamais skié. Bon, il faut dire que les seules que j’avais essayées auparavant étaient au Québec, mais quand même. Les journées où j’ai eu le bonheur d’apprivoiser les pentes étaient parfaites : il ne faisait pas trop froid (j’avais mon manteau de printemps), il n’y avait pas trop d’attente pour les remontées (5 minutes en moyenne) et les conditions étaient à en couper le souffle. Pas ou peu de glace, de la VRAIE neige, la skieuse en moi n’en revenait pas. La montagne, située dans les 3 vallées, comporte plusieurs pistes, et un petit village. Il y a des terrasses au soleil pour prendre une bonne bière en fin d’après-midi, plusieurs restaurants et bars, des hébergements pour tous les budgets, 1-2 épiceries, des endroits pour louer des équipements de ski, etc. Bref, il y a tout ce dont vous avez besoin.

DCIM101GOPROGOPR1516. Crédit photo: Maryanne Dupuis

Aussi, pour vous y rendre, si vous n’avez pas loué de voiture, il est possible d’utiliser les transports en commun. Personnellement, depuis Lyon, j’ai pris le train jusqu’à la gare de Moûtiers, puis une navette pour me rendre jusqu’à la station de ski. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter le site web de Val Thorens.

Si jamais vous avez essayé des montagnes qui vous ont charmés comme ça vous aussi, à l’étranger ou même au Québec, n’hésitez pas à les écrire en commentaires, les recommandations sont toujours les bienvenues!

IMG_4053 (2)

Crédit photo: Maryanne Dupuis