Faits Vécus

Quand ce n’est pas juste ton instinct mais ton intérieur au complet que tu sens s’écrouler autour de toi. Quand il n’y a plus rien, ni même tes paroles ou tes gestes qui peuvent faire en sorte que tu te réveilles. Quand tout s’effondre ou pire encore, quand tout s’efface peu à peu. Tu sais que tu es seule.

Tu le sais que tout est perdu d’avance. Tu voudrais te réveiller et avancer comme tes rêves te le font si bien croire, mais c’est fini pour de bon. Tout s’est simplement écroulé autour de toi sans même que tu ne t’en rendes compte.

Ça fait peur oui, c’est même terrorisant, parce que tu sais que tu vas encore te réveiller demain matin avec le même chagrin et la même envie d’hier, l’envie de te perdre dans tes souvenirs et tes idées folles.

Tu sais que tu vas te lever en ayant le goût de revivre exactement le moment où tu étais heureuse et pleine de vie. Tu vas vouloir revivre et refaire les meilleurs moments de toute ta vie. Tu sais que c’est difficile, que c’est souffrant et que c’est triste à en crever, mais tu dois simplement te relever et faire comme si de rien n’était.

Oui, comme si de rien n’était, parce que tu sais très bien que tu viens de tout perdre et que tu es seule dans cette histoire. Tu n’as pas seulement perdu ta propre raison de vivre, tu as littéralement perdu ta réalité de tous les jours. C’est inconsolable pour toi de penser que tu dois refaire ta vie à neuf, mais maintenant c’est la simple réalité. Tu dois simplement vivre avec. Vivre avec les jours sombres et funèbres qui t’embrouillent l’esprit.

Ce n’est plus juste l’amour et l’harmonie que tu as perdu, c’est tout. Tout ton monde. Tout ton intérieur. Toute ta sagesse et ta vulnérabilité. Tu n’as pas seulement perdu ta chance, c’est ton coeur qui a disparu. Disparition totale. De tous tes sentiments et de toute ton appartenance à cette vie au quotidien. Tu sais dorénavant qu’au fond, il faut que tu te battes et que tu continues à agir comme si tout était normal parce qu’il n’y aura certainement plus personne qui viendra te bercer quand ton chagrin sera trop difficile à supporter.

Tu es seule.

Source image : Unsplash

Seule dans cette vie d’enfer et d’acharnement. Tu dois simplement rester forte pour toi-même. Plus rien ne compte sauf toi. Bats-toi toi et essaie de rester forte. Personne ne comprendra jamais ta peine. Personne. Libère seulement tes pensées trop négatives. Déjà, le simple fait de te rappeler que tu peux compter sur toi sera une bonne journée.

Un article de
Marie-Ève Doré's Avatar
Marie-Ève Doré

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

31: quel drôle d'âge...