Faits Vécus Style de vie

Nous arrivons tous à un moment de nos vies où nous devons faire un choix pour notre avenir. Mais d’un autre côté, on ne cesse de se faire dire que nous devons vivre dans le moment présent.

Je me rappelle, il n’y a pas si longtemps, je faisais un travail qui ne m’apportait aucun accomplissement personnel et ce depuis les huit dernières années. Je vivais de week-end en week-end, et de paie en paie pour un travail payant et flexible, mais que je n’aimais pas. C’est le nerf de la guerre de nos jours, l’argent. Faire un travail payant, pour pouvoir se payer une grande maison de style Beverly Hills, une grosse voiture de luxe, voyager dans le monde comme les filles d’Instagram qui savent si bien nous vendre du rêve, et pouvoir se vêtir de grandes marques et être sans cesse en  »compétition » avec son entourage pour savoir qui a la plus belle robe ou le plus beau manteau Gucci.

ny Source : Pixabay

Bon OK, ça semble pas mal prototype, mais ce n’est pas si loin de notre réalité de femmes dans la vingtaine qui essayons de nous tailler une place dans cet univers qu’est le nôtre, avec ses barrières qui semblent si énormes à franchir.

J’aime la vie, j’aime faire plein de choses, je suis pleine d’ambitions et de rêves fous, sauf que pour les réaliser, je manque de ressources financières, et, il n’y a pas si longtemps, je manquais aussi de confiance en moi pour foncer vers un métier que j’aime.

L’an passé, je me suis repositionnée. Je  me suis remise en question à savoir qui MOI, mon « moi profond », donc mon âme, avait envie d’être. Ce fut de longs travaux d’introspection, de lecture de livres sur la croissance personnelle, de moments de solitude. Mais j’y suis arrivée! Un beau matin, je me suis dit: Cyn, tu te lances, arrête d’avoir peur et de paralyser à force de toujours tout analyser et FONCE. De toute façon tu as quoi à perdre? Et ma réponse à moi-même fut: rien fille, tu as tout à acquérir. Et même si tu te plantes, tu auras eu une expérience et tu te débrouilleras autrement en temps et lieu. Pour l’instant, c’est ça que tu as envie de faire, donc go! Et c’est ça que j’ai fait, j’ai sauté dans le vide dans un domaine pour lequel j’avais étudié et adoré, mais qui m’effrayait et que je voyais beaucoup plus gros que ce que ça en a l’air finalement. L’univers de la radio et des médias.

microSource : Pixabay

Quand la vie veut que quelque chose soit fait pour toi, elle fait en sorte que ce soit facile au début. Un peu comme la chance du débutant. C’est agréable quand ça arrive, de voir à quel point c’est vrai et de constater que rien n’arrive par hasard dans la vie. Le 3 juillet, sur le coup de midi, j’envoyais mon cv à la station de radio M 103,5 FM et une heure après, j’avais une entrevue pour l’emploi que j’ai obtenu. Le début d’une carrière que j’aime et qui me passionne. Je suis sortie de ma zone de confort. Non, en fait, j’ai simplement agrandi ma zone de confort et j’y suis tellement bien.

Donc, au fond, comment savoir ce qui est le mieux dans ce tourbillon qu’est la société en 2017? Il n’y en a pas de moyen. Fais juste t’écouter et suivre tes intuitions. Elles sont toujours nos meilleures guides. Je crois simplement que la vie est bien faite lorsque l’on voit positif, qu’on fonce et surtout, qu’on Y CROIT.

Un article de
Cynthia Brouillette's Avatar
Cynthia Brouillette

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

S’impliquer pour la cause afin de faire une différence