Sport & Santé

Bon, et bien je ne suis pas la spécialiste dans les questions, mais je me fais souvent demander conseil alors voici mes trucs! Je tiens à mentionner que je ne suis ni nutritionniste, ni kinésithérapeute, ni aucunement spécialiste dans le domaine de la médecine ni physiothérapeute, ostéopathe, massothérapeute et j’en passe. Par contre, je suis une fille qui s’entraîne en moyenne 20 heures par semaine et je mets en pratiques plusieurs astuces qui parfois fonctionnent, mais parfois qui ne fonctionnent pas! Il faut être honnête, certains trucs peuvent très bien fonctionner sur moi, mais n’auront aucun effet sur toi, alors il suffit de rester à l’écoute de son corps.

Que manges-tu pour déjeuner?

Comme je m’entraîne tôt le matin et longtemps (soit 5h35 AM je décolle à vélo de chez moi et j’en ai pour 2h30 ou 3h d’entraînement). J’essaie de bien déjeuner 45 minutes avant mon départ (oui je me lève tôt!). Toast avec fromage cottage ou quark et compote de pommes, petit bol de céréales cheerios multigrains, gruau avec morceaux de bananes ou fruits frais de saison… Bref les choix sont variés, certaines personnes me confient qu’elles ne sont pas capables de  manger beaucoup avant leur arrivée à la salle d’entraînement, alors un petit yogourt grec, un morceau de formage, un smoothie, ça peut aussi convenir pour certains. Pour ceux qui s’entraînent le soir, le repas avant l’entraînement doit être léger, un peu de pâtes avec une sauce tomate, du poisson, du poulet… Bref éviter le gros steak ou les pâtes à la sauce crémeuse.

Quoi faire quand tu as un point à l’entraînement?

(surtout présent lorsqu’on court)… Eh bien mon petit truc personnel, c’est d’expirer le plus longtemps que tu peux, même quand tu penses ne plus avoir d’air dans tes poumons, tu expires encore jusqu’à t’étouffer presque! Une fois les poumons vidés, les toxines éliminées, prends une bonne bouffée d’air et le point est souvent disparu! Si ça ne fonctionne pas, c’est peut-être dû à ce que tu as ingéré avant d’aller courir alors fais une petite liste des choses qui te conviennent avant l’entrainement et note les aliments à éviter.

Je sais que pour ma part, manger une banane dans l’heure qui précède une course est à éviter, car ce fameux point sera présent à coup sûr! Par contre c’est du essai-erreur, mais d’ici quelques mois tu sauras ce qui te convient et ce qui ne te convient pas! Bref un point est causé par une mauvaise respiration ou la digestion. Si tu cours avec quelqu’un, le fait de parler peut t’empêcher de respirer adéquatement alors te concentrer sur ta respiration est inévitable.

Pour ma part, quand je n’ai personne à qui parler durant ma course, je chante, ça aide à expirer et ça m’évite de bloquer ma respiration! Alors si tu vois quelqu’un courir la tresse au vent qui chante et fait des ‘’yup’’ ‘’yup’’ de temps en temps: c’est moi!

Avec quel type de vêtements ou avec quel type de souliers tu cours?

Je pourrais «plugger» mes commanditaires ici ou dire Hyba pour faire un petit clin d’œil à Camille, mais simplement: J’adore courir avec des vêtements confortables qui respirent et qui correspondent à la température du moment. Je suis souvent en simple short et brassière de sport. J’ai tendance à faire des ampoules facilement lorsque je porte un gilet ou des pantalons longs, alors le moins de tissu j’ai, le meilleur je me porte. Pour les souliers, j’adore mes nouveaux souliers ON et j’ai converti pas mal de gens de mon entourage.

Confortable, c’est comme courir sur des nuages, mais je tiens à préciser que chaque personne possède sa propre physionomie et son patron de course, alors mieux vaut vous faire conseiller pour avoir la bonne chaussure pour vous. Plusieurs boutiques offrent maintenant la possibilité de vous faire courir sur un tapis afin d’analyser votre profil et ainsi vous référer vers les souliers adéquats pour vous (allez voir mon bon ami Mat Run qui saura vous conseiller à coup sûr!)

J’ai en tout temps un bandeau Compressport sur la tête, car je déteste courir les cheveux dans le visage et c’est presque rendu ma marque de commerce. Finalement, pour les femmes, très important de choisir le bon soutien-gorge. J’ai pu assister à une conférence sur le domaine que j’ai adorée d’ailleurs et que je recommande à toutes. Pour ma part j’ai eu un peu d’aide extérieure pour augmenter mon bonnet, mais comme mes seins ne sont pas naturelles (article que vous pouvez lire ici), ils ne rebondissent pas et ne me gênent pas du tout pour la course. Par contre, pour celles qui ont de gros seins, mieux vaut bien s’équiper pour tenir le tout en place.

Finalement, les blessures. Moi qui me blesse souvent ou qui es un peu gaffeuse. J’ai souvent passé au travers des foulures, fractures, déchirements, étirements. Mes trucs sont simples, c’est souvent du repos: Ce que je ne suis pas capable de faire! J’ai une petite tendance à ne pas écouter ce que les médecins recommandent, alors j’y vais avec des alternatives du sport! Si j’ai une blessure au bas du corps, j’essaie d’alterner des sports sans impact. Si je suis blessée au haut du corps, j’essaie de solliciter le bas sans trop bouger le haut et vice-versa.

Bref, nous avons à notre disposition des centres d’entraînement remplis de machines pour trouver des alternatives, des cours de groupe sur vélo stationnaire pour le sport sans impact, de piscine de quartier quand tu es vraiment mal pris, car je déteste la natation, contrairement à notre charmante rédactrice en chef du blogue LeCahier.

Si tu as d’autres questions, n’hésite pas… Elles feront peut-être partie du prochain article!

Un article de
Geneviève Asselin-Demers's Avatar
Geneviève Asselin-Demers

Un mot pour décrire Geneviève : énergique. Toujours 1001 projets en tête, elle se lance toujours des nouveaux défis qu’elle complètera à coup sûr. Sportive...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Syndrome de Peter Pan :  Je ne veux pas vieillir!